Télécom Santé lance un lit médical connecté à destination des établissements de santé

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : OBJETS CONNECTES & DOMOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Télécom Santé vient d’achever les tests cliniques d’un nouveau lit médical connecté. Ce lit médical communicant (LMC) est destiné aux établissements de type EHPAD, et permettra au personnel soignant de répondre plus vite aux besoins du patient et de gagner du temps dans les tâches quotidiennes.

lit-connecté-télécom santéUne technologie lancée après 2 années de recherche

Ce lit médical connecté va prochainement faire son entrée dans les chambres des hôpitaux. Il est notamment équipé de capteurs reliés à une tablette tactile, que Télécom Santé a initialement développée pour prévenir le personnel hospitalier de la chute d’un patient, d’une barrière de protection ouverte, d’une lumière trop vive dans la chambre ou de l’augmentation de la température du lit…

Cette technologie connectée, qui a nécessité deux années de R&D, permettra également de suivre le malade ou la personne âgée partout dans sa chambre, signalant le moindre incident.

> Consulter la fiche produit

Des avantages pour tous

Ce lit présentera de nombreux avantages :

Pour les patients

  • Prise en charge optimisée
  • Confort, sécurité et divertissement
  • Appel direct en visiophonie avec la salle infirmière
  • Système sécurisant

lit-connecté-télécom santéPour le personnel

  • Temps consacré aux patients plus important
  • Le lit alerte, accompagne et aide le personnel dans son travail
  • Permet de récupérer rapidement les constantes et caractéristiques médicales
  • Gain de temps

Pour les établissements

  • Image de modernité
  • Authentification du personnel soignant sur la tablette du lit sécurisée par carte CPS/CPE
  • Service haut de gamme

Lire le dossier : Objets connectés : des innovations au service de la Silver économie

Un surcoût de 800 à 1 000 €

Ce lit connecté a été développé avec le fabricant de mobilier médical MMO situé à Vitré, près de Rennes. « Notre technologie vendue sous la forme d’un kit, qui sera installé sur le lit par les fabricants, génère un surcoût de l’ordre de 800 à 1.000 euros », précise Matthieu Mallédant, président de Télécom Santé.

Ce dernier aura l’occasion de faire la promotion de son innovation à Pékin, à l’occasion du G20 des jeunes entrepreneurs en Chine. « L’Asie est pour nous une zone privilégiée de croissance », poursuit Matthieu Mallédant, qui annonce être en phase de bouclage d’une seconde levée de fonds d’un montant de 4 millions d’euros.

Télécom Santé, qui emploie à ce jour 26 salariés, va renforcer son équipe pour atteindre 35 collaborateurs d’ici à seulement quelques mois.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page