Télésurveillance : Satelia crée un sixième outil de prédiction pour les patients greffés cardiaques

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉMÉDECINE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dans le contexte de crise sanitaire que nous vivons avec le Covid-19, il est plus important que jamais que les patients fragiles continuent d’être suivis par leur médecin, notamment les patients atteints d’insuffisance cardiaque, équipés d’un coeur artificiel ou encore greffés cardiaques. Dans ce cadre la start-up bordelaise Satelia n’a pas ménagé ses efforts pour sortir rapidement une nouvelle solution pour les patients ayant subi une greffe cardiaque, solution qui vient compléter ses outils de prédiction et suivi à distance des patients.

Une nouvelle application au service des plus fragiles

Suite au contexte pandémique, des modifications législatives permettent le remboursement de certaines solutions de télésurveillance à une nouvelle population de patients. Satelia propose depuis 2 ans un des premiers dispositifs médicaux de suivi de patients insuffisants cardiaques remboursé à 100% par la Sécurité sociale. C’est dans ce même cadre que Satelia, à la demande d’une médecin qu’elle accompagnait déjà, a délivré rapidement un outil pour une population non suivie jusque-là : les patients greffés cardiaques.

Depuis quelques jours, Satelia pour les greffes cardiaques suit 194 patients ayant eu une greffe cardiaque au CHU de Bordeaux. Ce dernier étant le seul à procéder à des greffes cardiaques en Nouvelle-Aquitaine, ces patients viennent de toute la région. Il est agréable de pouvoir mettre nos outils à disposition des plus fragiles, raconte Nicolas Pagès, cofondateur de Satelia.

L’innovation est le véritable leitmotiv de la plateforme Satelia qui a pour objectif de se développer sur de nombreuses pathologies afin d’accompagner un maximum de personnes.

Une greffe cardiaque est une opération parmi les plus lourdes qui nécessite un suivi important. La prise de traitements immunosuppresseurs est indispensable pour prévenir un rejet de la greffe après une transplantation cardiaque. Le système immunitaire affaibli de ces patients est plus sensible.

Nicolas Pagès précise : Une détection très précoce de symptômes révélateurs de potentielles aggravations est extrêmement utile ! Un signe jugé sans importance par un patient peut vite revêtir un caractère d’urgence vitale. Satelia apporte une réassurance à des personnes souvent dans un état anxieux, une deuxième vie pour les patients qu’il faut protéger.

Un suivi facile pour rassurer des patients fragilisés par le contexte sanitaire

Santé fréquence cardiaque

Quand son état de santé est fragile ou qu’on est atteint d’une pathologie chronique, être suivi par son médecin, que ce soit par téléphone, par téléconsultation ou par des outils comme le nôtre, est rassurant. La télésurveillance le permet facilement, et est d’autant plus importante dans le contexte actuel où des services hospitaliers sont fermés, les hôpitaux débordés, les patients parfois peu rassurés à l’idée de se rendre chez leur médecin ou se disant tout simplement qu’ils pourront attendre la fin du confinement pour consulter pour des symptômes qu’ils jugent peu graves, rappelle Nicolas Pagès. Nous avons plusieurs fois par semaine des retours de médecins ou de proches qui mettent en lumière des situations que l’on rattrape sur le fil.

Ce nouvel outil Satelia se présente comme les précédents et cherche à n’exclure aucun patient, si éloigné de la technologie soit-il. Ainsi le patient renseigne son état via un court formulaire en ligne (pas d’application à télécharger ou d’équipement nécessaire, une connexion internet suffit). Soit l’hôpital, soit une équipe de 14 infirmières de Satelia rappelle les patients non technophiles. Le médecin peut suivre en temps réel l’état de ses patients et s’occuper en priorité des cas les plus inquiétants. Le patient, en consacrant seulement 1 minute au questionnaire, est suivi à distance, se sent rassuré et peut éviter des hospitalisations. Dans le cas de l’insuffisance cardiaque par exemple, on sait que 50% des patients hospitalisés présentaient des signes d’aggravations dans les 5 jours précédents.

Il est important, dans le contexte actuel, de préparer l’après. Il est difficilement envisageable de faire déplacer des personnes à l’hôpital. Notre métier de soignant au service de la mise en place de logiciels ne se résume pas à leur développement mais cherche à répondre à la question : comment le digital peux intelligemment aider à inventer le meilleur parcours de soins possible ? déclare Nicolas Pagès.

Depuis sa création en 2017, c’est cette volonté d’éviter les hospitalisations qui peuvent l’être et de doter les médecins d’outils ergonomiques (faciles à utiliser, pertinents et rapides à installer) qui anime Satelia. La solution permet une prise en charge en amont grâce à un algorithme détectant les complications 2 à 5 jours avant qu’elles n’arrivent. Afin que patients comme médecins aient envie d’utiliser Satelia, l’entreprise a misé sur un ancrage académique pour délivrer un outil de qualité, en développant sa solution au sein d’un CHU, aux côtés de médecins spécialistes dans leur domaine et en en recrutant certains dans son équipe. Présent dans plus de 70 centres en France, avec plusieurs milliers de patients suivis, une centaine de médecins utilisateurs, et ayant noué des partenariats avec des grands industriels de la santé et des hôpitaux, Satelia propose maintenant 6 outils de télésurveillance. Satelia greffe cardiaque vient s’ajouter au bouquet d’une vingtaine d’outils que la société souhaiterait pouvoir proposer à l’échelle européenne dans les 5 prochaines années. De quoi continuer à nourrir son ambition d’être le leader des outils -dispositifs médicaux- de prédiction dans la télésurveillance médicale.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page