Un algorithme pour identifier et aider les personnes âgées en cas de catastrophes naturelles

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INNOVATION

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Des chercheurs canadiens viennent de mettre au point un algorithme permettant aux secours d’identifier les personnes les plus isolées et donc, les plus vulnérables, en cas de catastrophes naturelles. Les résultats de leur étude ont été publiés sur le site EurekaAlert!.

Séisme - Catastrophe naturelle - Dégats

Ils créent un algorithme pour identifier et aider les personnes âgées en cas de catastrophe naturelle

Les personnes âgées sont les premières victimes lors des catastrophes naturelles, en témoigne l’ouragan Katrina en 2005 où 71% des morts concernaient des personnes de plus de 60 ans.

Partant du constat qu’il y aura en 2030 plus de personnes âgées dans le monde que d’enfants pour la première fois dans l’histoire et qu’en parallèle, la fréquence des catastrophes naturelles devrait continuer à augmenter du fait du réchauffement climatique, un algorithme vient d’être conçu au Canada pour venir en aide à ces populations isolées et vulnérables en cas de séisme, tsunami, tempête, etc.

« La fragilité additionnée à l’isolement social, cela peut signifier que les personnes âgées qui vivent toujours chez elles n’ont personne vers qui se tourner en cas d’urgence », explique John Hirdes, l’un des chercheurs de l’Université de Waterloo, à l’initiative de l’étude. L’algorithme qui a été créé recense les personnes qui ont recours à l’aide à domicile. Le logiciel prend aussi en compte le handicap, la situation sociale, l’état de santé, et détermine l’aide qu’ils peuvent recevoir de leurs proches. De fait, les bases de données de l’aide à domicile sont, pour ces chercheurs, la meilleure manière de recenser les personnes potentiellement isolées. « Les personnes âgées qui vivent seules sont les plus difficiles à localiser et à aider, par rapport à celles qui vivent dans des structures spécialisées », souligne le chercheur.

Source

Lire aussi : Les catastrophes naturelles favorisent-elles l’apparition de démences ?


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut