Un senior sur trois sans emploi ni retraite vit sous le seuil de pauvreté

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EMPLOI

Partager cet article

Pas de retraite, ni de revenu d’activité pour 11% des 53-69 ans qui vivent sous le seuil de pauvreté, selon une étude de la DREES.

Dans un contexte où le pouvoir d’achat des seniors ne cesse de baisser, ceux qu’on appelle les « NER » (seniors sans emploi ni retraite) représentent 1,4 million de personnes qui n’ont perçu en 2015 « ni revenu d’activité ni pension de retraite, que celle-ci soit de droit direct ou de réversion » selon une étude de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) publiée en septembre dernier.

Les seniors touchés par la pauvreté

32,1% de ces seniors ne percevant ni revenu d’activité ni retraite vivaient en 2015 en dessous de seuil de pauvreté. En comparaison, c’est seulement 6% des seniors retraités et 7% des seniors en activité qui vivaient en 2015 sous le seuil de pauvreté.

Les femmes et les moins diplômés en surreprésentation

Parmi ces 1,4 million de personnes sans emploi ni retraite, on retrouve un très grand nombre de femmes, représentées à 66%. A noter également que 74% de ces « NER » ont des diplômes inférieurs au baccalauréat.

Lire aussi : Le SNOF réagit à l’étude de la DREES sur les délais d’attente en ophtalmologie

Un niveau de vie médian à 1 270 euros par mois

1 270 euros par mois, c’est le niveau de vie médian de ces seniors qui ne perçoivent ni revenu d’activité ni pension de retraite, mais qui bénéficient de prestations sociales non contributives (Allocations logement ou minima sociaux comme le minimum vieillesse, l’Allocation Adulte Handicapé ou encore le RSA). En comparaison, les seniors exerçant une activité professionnelle ont un niveau de vie nettement plus élevé (2 090 euros mensuels) ainsi que les retraités (1 860 euros mensuels). Seuls les seniors sans emploi âgés de 25 à 52 ans ont un niveau de vie plus bas (1 050 euros mensuels).

Les seniors en difficulté sur marché du travail

Après 50 ans, les seniors rencontrent de grandes difficultés sur le marché du travail, proportionnelles à leur âge. L’étude révèle que 80% des 50-54 ans perçoivent des revenus d’activité, alors que ce chiffre tombe à 69% pour les 55-59 ans.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut