« A peine 5 ans pour profiter de sa retraite en bonne santé » : le nouveau rapport de BDO sur la santé des personnes âgées

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Le nouveau rapport du cabinet d’audit BDO, paru en juin 2018, met en lumière la mauvaise santé des personnes âgées, qui ont « Ã  peine 5 ans pour profiter de [leur] retraite en bonne santé ». Pour BDO, un système de soins des seniors efficace passe par la prévention et la rééducation.

«Perspectives on Elderly Care», le nouveau rapport de BDO, souligne que les seniors sont en mauvaise santé plus longtemps que ce qui est habituellement considéré comme acceptable par l’opinion publique. L’étude menée par BDO dans 10 pays montre par exemple qu’en Allemagne, où l’espérance de vie est de 81 ans, une personne âgée peut vivre jusqu’à 12 ans en ayant une santé dégradée. Cette découverte va à l’encontre de la croyance selon laquelle la retraite est une période dorée. Dans son rapport, BDO propose des stratégies et des conseils pour améliorer la condition de vie des seniors, grâce notamment à un meilleur investissement dans les soins pour personnes âgées, à la fois pour le secteur public que pour le secteur privé.

Un système de soins qui remet le patient au centre

Alors que l’espérance de vie continue d’augmenter, le coût des soins pour les personnes âgées est toujours plus élevé. BDO remarque cependant que les pays dans lesquels la population âgée est en meilleure santé sont ceux qui soutiennent les alternatives aux soins traditionnels, en encourageant les initiatives communautaires et en investissant davantage dans la prévention et la rééducation après une maladie. En créant un système de soins basé sur la valeur des personnes âgées, le patient est remis au centre.

Lire aussi : Prévention de la perte d’autonomie : une photographie de l’activité des conférences des financeurs

BDO conseille également de développer  le rôle des professionnels multi-disciplines qui travaillent en collaboration pour fournir un traitement plus efficace. La technologie peut également contrebalancer le manque de professionnels prenant soin des personnes âgées, avec des fichiers de soins partagés et un meilleur investissement logistique des ressources humaines. La téléassistance et la télémédecine permettent par exemple aux personnes âgées de rester à domicile plus longtemps et de rentrer chez elles plus rapidement après un séjour à l’hôpital. L’intelligence artificielle pourra elle aussi jouer un rôle avec des robots assistants.

Le système de soins doit évoluer

En conclusion, le rapport BDO met l’accent sur le fait que de nouveaux modèles de business et de nouvelles formes d’investissement seront nécessaires pour axer les soins pour personnes âgées sur la valeur. Cela permettra de concentrer les efforts sur la prévention et la rééducation tout en boostant l’innovation. Cela doit se faire parallèlement à des investissements sociaux substantiels.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut