Alzheimer : le laboratoire Biogen observe pour la première fois une diminution des symptômes

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ALZHEIMER

Partager cet article

Un laboratoire américain a observé une diminution des symptômes liés à la maladie d’Alzheimer sur des patients à qui il avait été administré une molécule. Le laboratoire devrait maintenant demander des autorisations de mise sur le marché aux États-Unis et en Europe. 

Les premiers faits ont lieu en mars dernier. Un laboratoire américain situé dans le Massachusetts et nommé Biogen, annonce l’abandon de son traitement contre la maladie d’Alzheimer, l’aducanumab. Les résultats des essais menés sur 2000 patients ne sont pas bons, et pourtant, beaucoup d’espoirs étaient fondés sur ce médicament.

Or, des nouvelles données ont présenté des conclusions positives. Ces données n’avaient en effet pas pu être étudiées avant la date d’arrêt.

Résultat de recherche d'images pour "biogen"
Le siège du laboratoire, à Cambridge (Massachusetts)
© Ruby Wallau, statsnews.com

Des améliorations constatées sur la mémoire, le langage et l’orientation

Et comme l’affirme Biogen, des améliorations ont été constatées sur les patients ayant pris l’aducanumab, notamment au niveau de l’évolution de leurs capacités cognitives et des fonctions telles que la mémoire, l’orientation et le langage.

Le professeur Bruno Dubois, directeur de l’institut de la maladie d’Alzheimer à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris note que le médicament agit aussi « sur les activités de la vie quotidienne et l’impact que cette maladie entraîne dans les activités de tous les jours. Là aussi, il y a une amélioration très significative, de l’ordre de 40% de l’autonomie des patients », comme il l’a expliqué sur France Inter.

Une demande d’autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis et en Europe

A partir de ses échanges avec la Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine, le laboratoire a prévu désormais, de soumettre une demande d’autorisation pour mettre le médicament sur le marché américain et européen, début 2020.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut