Argenteuil : envoyez une carte de vœux aux seniors de l’hôpital en USLD

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RESIDENCES SERVICES SENIORS & HEBERGEMENT COLLECTIF

Partager cet article

Le centre hospitalier Victor-Dupouy d’Argenteuil (Val-d’Oise) propose au grand public d’envoyer une carte de vœux aux personnes âgées qui séjournent en unité de soins de longue durée (USLD), nous explique France Bleu. Ces cartes de vœux leur font non seulement plaisir, mais ils permettent également de faire travailler leur mémoire.

Cartes de voeux - Nouvel an - Noël

Des patients heureux de recevoir des cartes de vœux

En ce début d’année 2018, le centre hospitalier d’Argenteuil a lancé l’opération « Happy residents » et propose à tout un chacun d’envoyer une carte de vœux aux personnes âgées en unité de soins de longue durée.

Cette opération, qui redonne le sourire aux patients et à l’équipe médicale, est un excellent moyen pour reprendre contact avec l’extérieur et pour faire travailler sa mémoire. « Grâce à ces cartes de vœux, les patients vont pouvoir faire des exercices et pourquoi pas des exposés, des petites expositions », explique Elodie Zacarias, cadre gestionnaire sur le pôle de gériatrie à l’hôpital d’Argenteuil.

Lina, habitante d’Achères dans les Yvelines, a écrit et fait un dessin à M. Brahim S., un résident dont la famille vit en Algérie. « Ça fait plaisir, merci Lina, bisous ! », a-t-il réagi en découvrant son courrier.

Ecoutez le reportage de France Bleu :

Lire aussi : Seniors Evasion, pour pallier l’isolement des seniors en Bretagne

Améliorer le quotidien des patients en USLD

« En France, de nombreux patients vivent à l’hôpital, en unités de soins de longue durée (USLD). C’est souvent le dernier lieu de vie de ces personnes âgées qui ont perdu leur autonomie et qui ne peuvent pas être hébergées en EHPAD », nous explique France Bleu. Cette opération a pour vocation d’égayer leur quotidien.

En sus, l’hôpital d’Argenteuil a également lancé un projet d’appropriation du lieu de vie des unités de soin de longue durée par les seniors avec un appel au mécénat pour récolter des fonds et offrir des rideaux à chaque résident. Ces « détails qui coûtent chers » peuvent changer la vie des patients. « C’est une thérapie non-médicamenteuse grâce aux couleurs que l’on utilise », explique Elodie Zacarias.

Ecoutez le reportage de France Bleu :

Lire aussi : Les petits frères des Pauvres publient une étude « Solitude et isolement, quand on a plus de 60 ans en France en 2017 »


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut