[Dossier] Comprendre et traiter les troubles de l’audition

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUDITION & MALAUDITION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

En France, plus de 6 millions de personnes souffrent de troubles de l’audition, mais seulement 17 % de cette population est équipée d’aides auditives. En effet, la perte d’audition, n’est pas toujours immédiatement perceptible. Il existe des mécanismes compensatoires qui empêchent de se rendre compte que l’on n’entend pas bien. Cependant, la déficience auditive peut être à l’origine d’isolement social et de déclin cognitif. C’est pourquoi, elle ne doit en aucun cas être négligée.

Les seniors représentent la principale population concernée par la malaudition

Audition - malaudition - ouïe
Audition - malaudition - ouïe

Dans de nombreux cas, la malaudition peut être évitée, à condition de prendre très tôt soin de son capital auditif et d’accepter sa déficience auditive, en commençant par en comprendre les impacts.

  • La déficience de l’ouïe a un impact sur les relations sociales. En effet, celle-ci agit directement sur les fonctions d’alerte (on ne sait plus d’où provient le son) et sur les fonctions émotionnelles (on ne cerne plus forcément le message émotionnel de nos interlocuteurs lors d’une conversation).
  • Elle peut également générer des difficultés à se faire comprendre. La perte auditive s’accompagne d’une difficulté à distinguer les sons émis par son interlocuteur, et donc d’un décodage incomplet suivi d’une réponse incohérente.
  • Enfin, la surdité empêche la parfaite maîtrise de sa voix lors des échanges : difficulté à entendre sa propre voix, hausse du ton de parole contraignant l’interlocuteur à s’effacer et, in fine, à se détourner de la conversation.
Audition - malaudition - ouïe

Audition : quelques bonnes pratiques à adopter au plus tôt :

  • Porter des protecteurs contre le bruit, du bouchon mousse aux protections à filtre sur mesure,
  • Proposer des appareils Hi-Fi avec spatialisation du son pour un meilleur sentiment « d’enveloppement », sans besoin de monter le volume ou de pousser les basses,
  • Inciter aux « pauses auditives » dès le plus jeune âge pour permettre aux cellules sensorielles de récupérer et d’être efficaces,
  • Ne pas hésiter à parler des effets cotonneux ou des sifflements que l’on peut ressentir,
  • Faire régulièrement des contrôles auditifs pour faire le point sur sa santé auditive.

En savoir plus sur les solutions bien-vieillir,
la silver économie et les entreprises qui la compose ?

Les solutions techniques en réponse aux problèmes d’audtition ?

De nombreuses solutions permettent de répondre aux problèmes auditifs, qu’il s’agisse d’implants cochléaires, d’appareils auditifs délivrés par des audioprothésistes, d’assistants d’écoute… Effectivement, ces solutions sont de plus en plus connectées. Ainsi, cette évolution permet par exemple d’avoir un meilleur contrôle sur les réglages de l’appareil, ou encore de s’adapter rapidement aux différents environnements sonores, grâce à un smartphone.

Audition - malaudition - ouïe - médecin

Audition et isolement

La perte auditive est souvent source d’isolement social et de mal-être pour les personnes âgées. En effet, ces dernières rencontrent des problèmes de communication avec leur entourage et se sentent marginalisées : 40% des plus de 60 ans présentent une gêne auditive entraînant des problèmes de communication et de limitation de la vie sociale (source : INPES – Vieillissement et perte d’audition). La perte de l’audition est également source de diverses craintes, telle que la peur de ne pas comprendre ou de ne pas être compris.

Repères
• La surdité affecte 6 % des 15-24 ans et plus de 65 % des 65 ans et plus en France (Inserm 2017).
• Moins d’1 senior sur 2 a réalisé un test auditif au cours des 10 dernières années. Pourtant, 9 seniors sur 10 se déclarent prêts à s’équiper d’aides auditives si nécessaire.
• Le coût social de la non-prise en charge des malentendants s’élèverait en France à 23,4 milliards d’euros environ. En Europe, il atteindrait 178 milliards d’euros, pour 52 millions de personnes souffrant d’une perte auditive (European Association of Hearing Aid Professionals).


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut