EHPAD : Une vague de solidarité à la Maison nationale des artistes de Nogent-Sur-Marne

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EHPAD & MAISONS DE RETRAITE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Comme bien des EHPAD, la Maison nationale des artistes qui accueille des artistes dans le grand âge depuis 1945 à Nogent-sur-Marne, a malheureusement été touchée par le Covid-19 ; mais dans un élan de générosité sans équivalent dans son histoire, elle a suscité dans le même temps une vague de solidarités exceptionnelles.

Des premiers témoignages chaleureux adressés par des enfants de classes mobilisées quelques temps auparavant par un projet intergénérationnel à ceux d’artistes occupant les ateliers voisins ainsi qu’à ceux d’une myriade de professionnels de la culture, tous ont, à leur manière, tenu à soutenir les résidents de cet EHPAD singulier, à travers des lettres, des dessins, des photos.

La Maison nationale des artistes, vue depuis le parc © Hervé Plumet / Fondation des Artistes

Alors que les fournisseurs de matériel médical connaissaient des difficultés dans leurs approvisionnements et que les personnels de la Maison nationale des artistes ont eu besoin, comme tant d’autres professionnels de santé, d’équipements pour se prémunir de l’épidémie du Covid-19, les équipes ont pu profiter de matériel mis à leur disposition ou confectionné par des familles de résidents, des particuliers bénévoles, des artistes, des restaurateurs du patrimoine, des costumiers, des institutions culturelles, des entreprises, des réseaux de couturières et couturiers créés au cœur de l’épidémie, qui ont tous souhaité exercer leur solidarité avec les soignants lors de cette période inédite et leur permettre d’assurer leurs missions auprès des résidents.

Quelque 28 couturiers et/ou groupements de couturiers se sont lancés dans la fabrication de 675 surblouses, 240 calots, de dizaines de masques cousus main ; 25 donateurs ont offert du matériel déjà fabriqué (2 472 masques, 140 paires de surchaussures, 50 litres de gel hydroalcoolique, 7 700 gants…).

Calots de protection fabriqués par Cathy Chotard à Montpellier © Cathy Chotard

Les familles des résidents ont à leur tour fait jouer leurs réseaux et connaissances dans un même élan généreux.

L’ADAGP et le Conseil général du Val-de-Marne ont offert des tablettes numériques pour multiplier les rencontres virtuelles des résidents avec leurs proches. La Maison Isidore Leroy a imaginé une opération de vente dont une partie des recettes a été reversée à la Maison nationale des artistes. Le designer José Lévy a mobilisé à son tour près d’une trentaine de créateurs pour une vente caritative, toujours au bénéfice de l’EHPAD de la Fondation des Artistes. La Fondation Antoine de Galbert a permis de compléter ces multiples dons et d’offrir du réconfort, y compris gustatif, pour ces aînés.

La Ville de Nogent-sur-Marne, la boulangerie La Nogentaise, le chocolatier Julien Dechenaud ont joué le jeu, au cœur de la tourmente, du plaisir des sens, en offrant aux personnels comme aux résidents des viennoiseries, des chocolats, du muguet…

Si les résidents sont particulièrement confinés (puisqu’isolés dans leur chambre), La Gazette de la Maison, un quotidien élaboré en interne, leur offre chaque jour depuis la mi-mars un moment de détente, en attendant que la programmation culturelle puisse reprendre tous ses droits.

Fort heureusement, des moments poétiques offerts par les comédiens du Théâtre de la Ville et du Théâtre de la Colline ont été des instants de partage au téléphone mais aussi d’évasion précieuse pour les résidents. Et comme une manière d’affirmer la solidarité des artistes entre eux, après un premier concert donné fin mai à l’orgue de barbarie, c’est l’Orchestre de Paris qui a décidé d’offrir un concert de Mendelssohn, dans le parc, sous les fenêtres des plus anciens, au début du mois de juillet.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page