Emmanuel Macron sur le financement de la dépendance : « Je souhaite qu’une loi soit votée durant l’année 2019 »

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUDITION & MALAUDITION

Partager cet article

Lundi 9 juillet 2018, Emmanuel Macron est intervenu pendant 1H30 devant les parlementaires réunis en congrès à Versailles. L’occasion pour le Président de la République de faire le point sur l’année écoulée et d’énoncer sa feuille de route, notamment sur les questions des retraites et de la dépendance des personnes âgées.

Un mois après son discours devant le 42e congrès de la Mutualité française, à Montpellier, Emmanuel Macron confirme la création d’une loi pour financer la dépendance des personnes âgées d’ici fin 2019 et évoque la réforme des retraites.

Réintroduction du droit de vote pour les personnes sous tutelle

Si le plan Pauvreté d’Emmanuel Macron ne sera présenté qu’en septembre, le président a toutefois souligné qu’il y aurait une « action » dès l’automne pour les enfants en situation de pauvreté en France, soit un sur cinq. Des « choix budgétaires clairs » seraient également annoncés pour les personnes en situation de handicap.

Emmanuel Macron continue en expliquant que « le progrès social passe aussi par un élan collectif pour assurer la dignité de chacun. C’est cela qui a présidé à la création de notre sécurité sociale. Nous devons en être fier, mais nous devons aussi regarder en face nos échecs. »

Enfin, le président déclare vouloir que les personnes en situation de pauvreté puissent « sortir de leur état de minorité civique pour devenir les acteurs de leur propre vie ». Cette volonté de rendre les citoyens acteurs passera notamment par la réintroduction du droit de vote pour les personnes sous tutelle.

Un état providence efficace et une loi de financement de la dépendance votée en 2019

Lors de son discours, le président a également évoqué la dépendance des plus âgés, mais également l’angoisse qui les entoure, eux et leurs proches, sans oublier la souffrance des personnels soignants : « Nous laissons des personnels [d’Ehpad] remarquables sans le matériel nécessaire. »

Le chef de l’Etat continue : « On a vu émerger un nouveau risque social. Il faut organiser et financer ce nouveau risque. Nous ne pouvons pas faire semblant. Je souhaite qu’une loi soit votée durant l’année 2019. »

Cette loi sera précédée par une vaste concertation nationale.

La réforme des retraites

Concernant les retraites, dont la réforme est en cours, Emmanuel Macron déclare que « dès 2019 nous réformerons notre régime de retraite pour protéger ceux dont les carrières ont été atypiques, les femmes en premier lieu. Rien ne changera pour les retraités d’aujourd’hui… » A noter que ces propos ont fait réagir une partie des parlementaires présents, ces derniers faisant référence à la hausse de la CSG.

Voir aussi : [VIDEO] Les seniors dans la rue pour protester contre la hausse de la CSG

Pour le président de la République, « tout le monde semble oublier que notre système de retraite est un système par redistribution. La retraite est ce que les actifs payent pour les retraités. La refonte de ce système est celle dont vous aurez à discuter. »

Quant à la polémique qui court depuis un mois sur les pensions de réversion, Emmanuel Macron affirme qu’il s’agit d’« une rumeur malsaine, visant à faire peur ».

Rendez-vous donc est donné pour une future grande loi sur la dépendance des personnes âgées.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut