[Etude] Enquête MGEN : Quelle image et quelle place des plus de 65 ans dans la société, le travail et la famille ?

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Le groupe MGEN organise chaque année une journée éthique consacrée à un sujet de société. Cette année, le groupe MGEN s’est penché sur la signification de la longévité chez les Français et l’évaluation de la place des nouvelles populations seniors dans la société, le monde du travail et la famille. Le groupe MGEN révèle à cette occasion les résultats de son enquête réalisée avec OpinionWay.

Au 1er janvier 2019, une personne sur cinq a plus de 65 ans ou plus en France. Une proportion en constante hausse depuis plus de 30 ans. Les liens entre générations s’en trouvent modifiés. Nous protégeons près de 4 millions de personnes dont la moitié a plus de 60 ans. En tant qu’acteur de santé, l’enjeu est de mieux connaître les attentes et les besoins de nos adhérents, en particulier la perception de la santé chez les plus de 65 ans »


Eric Chenut, vice-président délégué du groupe MGEN

La place des aidants familiaux

12% des Français (principalement entre 50 et 64 ans) s’occupent de manière régulière d’au moins une personne de leur entourage en situation de perte d’autonomie. Cet accompagnement est de 14 heures par semaine en moyenne. 28% des aidants familiaux sont mobilisés 15 heures et plus. Et 10%, 35 heures ou plus.

Perception du vieillissement : les années 2000 vs 2019

85% des Français considèrent que les plus de 65 ans vieillissent bien. Les plus de 65 ans eux-mêmes partagent cette opinion. Par rapport à il y a dix ans, les plus de 65 ans sont perçus comme plus nombreux, plus actifs et en meilleure forme physique. D’ailleurs, après 75 ans, de nombreuses activités sont encore jugées possibles, parmi lesquelles : aimer, profiter de la vie et danser.

En 2019, les plus de 65 ans sont perçus comme :
• Plus nombreux : 95%
• Plus actifs : 83%
• Plus en forme : 80%.

Les Français considèrent cependant que l’on est âgé beaucoup plus tôt dans la vie professionnelle (54,7 ans), que pour la société (64,3 ans) ou dans la vie personnelle (67,6 ans).

Un rôle avéré des plus de 65 ans

  • Dans la société :
    Les plus de 65 ans sont jugés bien intégrés dans la société. Elle attend d’eux une implication dans la vie associative tout en leur proposant un cadre pour bénéficier d’activités culturelles/sportives, rester en forme et actifs. Les plus de 65 ans sont perçus comme bien intégrés pour 7 Français sur 10. Pour 58%, la société est en train de s’adapter aux plus de 65 ans. Une société qui les sollicite dans la vie associative (85%), leur propose des activités culturelles et sportives (81%). Les plus de 65 ans ont un rôle dans les associations (93%), transmettent leurs expériences aux plus jeunes (85%) et les aident financièrement (79%).
  • Dans le travail :
    Le sentiment de vieillesse concerne la vie professionnelle avant la vie personnelle. Les plus de 65 ans sont jugés bien intégrés seulement par ¼ des Français. 59% déclarent que le monde du travail n’est pas du tout adapté aux plus de 65 ans. Pour autant, leur rôle de transmission du savoir, leur « mémoire » d’entreprise et leur maturité (ont plus de recul) sont valorisés par plus de 9 Français sur 10.
  • Dans la famille :
    Dans la famille, les plus de 65 ans sont perçus comme un atout pour leur entourage. La société attend qu’ils puissent témoigner du passé, mais également transmettre l’histoire familiale et les valeurs pour plus de 94%. Un atout pour leur entourage : garde d’enfants (93%), compenser le manque de places dans les crèches / garderies (85%), aide financière pour leurs descendants (84%).

Au final, les Français considèrent que la vieillesse intervient beaucoup plus tôt dans la vie professionnelle que dans la société et dans la vie personnelle.

Un lien intergénérationnel jugé « essentiel »

Liens intergénérationnels avec les grands-parents

Près de 2/3 des Français jugent que le lien intergénérationnel est « essentiel », en dépit de certaines difficultés. Au nombre des activités témoignant de l’existence d’une société inter-solidaire :

  • L’aide aux tâches administratives pour les plus âgés : 45%
  • Le témoignage des personnes âgées dans les écoles : 39%

Anticiper les difficultés et les besoins

Savoir anticiper les difficultés et les besoins représente le principal enjeu pour préparer l’avancée en âge pour plus de la moitié des Français. Veiller à une bonne hygiène de vie, à la pratique d’une activité physique et à un suivi médical régulier sont identifiés par les Français comme importants pour rester en bonne santé au-delà de 65 ans.

Les Français se sentent plutôt bien informés sur les risques de santé liés à l’âge (66%) et les modes de vie à privilégier pour bien vieillir (58%). Cependant, ils soulignent un besoin d’informations pour anticiper l’avancée en âge, notamment les aides pratiques et financières à la retraite (36%).


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut