[Etude] Seniors diabétiques : Comment ont-ils vécu la crise sanitaire ?

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Roche Diabetes Care France a récemment présenté les résultats de son étude « Diabète et confinement » menée par le CSA du 18 au 27 mai auprès de 504 patients diabétiques. Si les seniors étaient déjà les plus vulnérables face au virus, l’étude révèle que ceux atteints de diabète ont été doublement exposés aux formes graves de la maladie et ont dû continuer de gérer leur diabète dans des conditions éprouvantes.

Ces résultats nous obligent et cette crise doit servir d’accélérateur car les difficultés d’hier sont aujourd’hui des besoins pressants, clairement exprimés. Les patients diabétiques ont été frappés de plein fouet par la crise, qui a exacerbé leurs inquiétudes. À nous, acteurs de santé, de les aider à gérer leur maladie sereinement et efficacement, déclare Frédéric Jacquey, président de Roche Diabetes Care France

Une faible augmentation de la fréquence des contacts avec le corps médical

5% des seniors diabétiques ont eu plus de contacts avec leur médecin pendant le confinement, contre 24% pour les diabétiques de moins de 60 ans. Cela ne doit pourtant pas occulter une situation difficile pour les patients âgés. Les 28% de diabétiques ayant constaté un rééquilibrage de leur diabète pendant le confinement sont majoritairement âgés de moins de 60 ans : 35% parmi les moins de 60 ans contre 23% parmi les plus de 60 ans.

Un déficit d’accompagnement particulièrement ressenti chez les seniors diabétiques de type 2

Diabète chez les personnes âgées

Les patients diabétiques de type 2 sont plus nombreux à être autant inquiets qu’avant. Cependant, et d’autant plus lorsqu’ils sont seniors : 55% des diabétiques estiment qu’ils sont autant inquiets par rapport à leur maladie, contre 58% chez les DT2, et même 63% parmi les DT2 de plus de 60 ans. Par ailleurs, plus de la moitié des diabétiques interrogés n’ont pas le sentiment d’avoir bénéficié d’un accompagnement particulier pendant le confinement (58%), un constat d’autant plus important chez les diabétiques de type 2 de plus de 60 ans (76%).

Jean-Marc, 70 ans, atteint de diabète de type 1, a constaté au sein de son association qu’il existait des « décrocheurs du diabète », des patients déjà fragiles que le confinement a isolés encore plus :

La proximité est clé : les pharmacies ont été l’un des rares endroits sécurisés où l’on pouvait échanger avec un professionnel de santé, il faudrait trouver d’autres solutions pour ne laisser aucun patient sur le bord de la route, déclare-t-il

De fait, les contacts à distance avec le médecin ont été moins importants chez les patients seniors : les moins de 60 ans ont ainsi été plus prompts à interagir à distance (46% chez les DT1 et 39% chez les DT2) que leurs aînés de plus de 60 ans (14% chez les DT1 contre 7% chez les DT2).

Diabète chez les personnes âgées

Des craintes liées à une éventuelle seconde vague de virus

Vis-à-vis des perspectives sanitaires dans les prochains mois, les seniors atteints de diabète de type 2 se montrent plus inquiets que les autres : 40% des DT2 de plus de 60 ans ont peur d’un rebond contre seulement 33% pour les moins de 60 ans (27% et 29% chez les DT1).


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page