Hocaro fête sa première année d’existence !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ROBOTIQUE

Partager cet article

Hocaro, qui répond aux problématiques de l’aide à la personne grâce à des robots de type semi-humanoïdes et humanoïdes, fête aujourd’hui son premier anniversaire ; l’occasion de rappeler le chemin parcouru par cette startup créée à Châlons-en-Champagne.

Logo Hocaro

Hocar fête son premier anniversaire

Après une année riche en projets, l’heure est arrivé pour Hocaro de fêter son premier anniversaire. Créée en juillet 2016, Hocaro est destinée à adapter ses robots semi-humanoïdes à de nouvelles missions d’aide à la personne.

L’entreprise travaille notamment sur la réalisation d’applications couvrant la détection de chute et l’accompagnement des résidents, des aidants et du personnel de santé. Leur but est de soulager leur travail pour pouvoir remettre le lien humain au cœur de leur métier.

Après différentes rencontres à l’occasion de salons ou de visite, Hocaro a défini plusieurs applications pour travailler à détecter une chute, servir un verre d’eau, accompagner une personne à un point d’intérêt…

> Lire aussi : Interview de Lucile Peuch, Directrice Générale d’Hocaro

Logo Hocaro

Hocaro sélectionnée parmi les 51 lauréats 2017 de FrenchIoT

Hocaro est sélectionnée dans les lauréats 2017 qui rejoindront la communauté French IoT, pour Zeli, sa petite robote pensée pour l’aide à la personne. Cette communauté, un des piliers majeurs du programme La Poste #FrenchIoT, rassemble 180 start-up investies dans tous les domaines de la vie connectée.

Ces 180 starts-up auront la chance, notamment, de se nourrir mutuellement sur une plate-forme d’échanges commune et d’accéder à des contenus exclusifs (avis d’experts, retour d’expériences, boîte à outils).

> Lire aussi : « La Champagne Ardenne, une terre d’accueil pour les projets liés à la Silver économie », tribune libre de Lucile Peuch, HoCaRo


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut