HoCaRo, un nouvel éditeur de logiciels de robotique

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

HoCaRo, Home Care Robotics (Robot de Soin à Domicile), est une startup créée à Châlons-en-Champagne par Lucile Peuch. Spécialisée dans le développement logiciel et applicatif, l’entreprise s’intéresse aux problématiques de l’aide à la personne grâce à des robots de type semi-humanoïdes et humanoïdes.

hocaro-logo-bd

Home Care Robotics : adapter des robots existants au niveau logiciel et matériel

HoCaRo, crée en juillet 2016, travaille en étroite collaboration avec des instituts, Ehpad et maisons de retraite afin de répondre au mieux aux besoins des personnes vieillissantes ou handicapées.

Lucile Peuch, Directrice Générale, nous explique : « Nous adaptons des robots existants au niveau matériel et logiciel en fonction de demandes exprimées par nos partenaires (…) nous travaillons actuellement sur la dernière génération du robot semi-humanoïde de Cybedroïd : Leenby.

Il s’agit d’un robot modulable : il est possible de lui ajouter des solutions matérielles sur demande (tablette, speaker, caméra…) ; on peut également changer son apparence. En fonction des personnes qu’il devra aider, l’idée est de réaliser des études et de dessiner une nouvelle coque afin de s’adapter aux attentes des différents publics ».

HoCaRo au service de ses consommateurs

« Aujourd’hui, HoCaRo répond à un besoin, ce qui nous différencie de nos concurrents qui cherchent à imposer leurs produits sur le marché. Notre but n’est pas que tout le monde ait un robot à domicile. Nous répondons simplement aux besoins de la société et s’adaptons aux évolutions socio-culturelles », explique Lucile.

« L’idée est de commencer par un travail de fond en recherche et développement, lequel nous conduira à commercialiser nos solutions d’ici mai 2017 ».

En qualité d’éditeur de logiciels sur robots, HoCaRo propose des logiciels complètement évolutifs, qui seront déclinés en différents packs (pour les personnes souffrant d’autisme, de handicap moteur, pour les personnes âgées qui souhaitent rester chez elles…).

HoCaRo, de belles perspectives de développement

L’ambition d’HoCaRo est de parvenir à convaincre les partenaires d’utiliser ses robots pour, par la suite, travailler dans une logique de maintien à domicile.

« Nous aimerions que les personnes puissent revenir chez elles après une hospitalisation, et que nos robots puissent subvenir, à ce titre, aux besoins basiques », précise Lucile Peuch.

Elle ajoute : « Si nos robots étaient capables d’assurer des missions rudimentaires, telles que rapporter un verre d’eau à un patient, le médecin et le personnel soignant pourraient également leur consacrer plus de temps, seraient plus sujets à la discussion et à l’aspect social ».


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page