Journée de solidarité : 2,948 milliards d’euros devraient être collectés en 2020

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Mise en place en 2004 suite à la canicule survenue l’été précédent, la journée de solidarité vise à financer une meilleure prise en charge des personnes en perte d’autonomie. D’après la CNSA, cette année près de 2,948 milliards d’euros devraient être récoltés en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées dont 2,1319 milliards d’euros grâce à la contribution solidarité autonomie (CSA) – contribution des salariés et 816,5 millions d’euros grâce à la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) – contribution des retraités et préretraités imposables.

Cliquer ici pour consulter l’infographie de la CNSA sur la journée de solidarité 2020

La journée de solidarité qu’est ce que c’est ?

C’est une contribution des salariés et des retraités au financement de la prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées.

Patrimoine - Viager - Argent - Immobilier

Les salariés contribuent avec l’équivalent d’une journée de travail. C’est la contribution solidarité autonomie (CSA).

Les retraités imposables reversent 0,3% de leurs pensions de retraite et d’invalidité ou de leurs allocations de préretraite. C’est la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA).

Les entreprises fixent librement la date et les modalités de la journée de solidarité :

  • un autre jour férié,
  • un jour de RTT,
  • un jour de congés payés,
  • le fractionnement du temps sur l’année,
  • une journée offerte aux salariés.

Depuis 2008, le lundi de Pentecôte, initialement choisi, est à nouveau férié.

Chaque année, les financeurs publics consacrent plus de 65 milliards d’euros d’euros à la compensation de la perte d’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Grâce aux recettes de la journée de solidarité, 4 à 5% de ces dépenses sont couvertes. Elles constituent 11 % des recettes du budget de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

A quoi servent les recettes ?

De 2004 et 2020, 37 milliards d’euros ont été rapportés par la CSA en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées. Depuis sa création en 2013, la CASA a quant à elle récolté 5,7 milliards d’euros.

Ces recettes contribuent par exemple au financement :

  • du fonctionnement et de la modernisation des établissements et services médico-sociaux qui accueillent les personnes âgées et les personnes handicapées,
  • de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou de la prestation de compensation du handicap (PCH), versées par les conseils départementaux aux personnes âgées et aux personnes handicapées vivant à domicile ou en établissement,
  • du fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), lieux d’information et d’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches,
  • d’actions de prévention de la perte d’autonomie (ateliers collectifs sur l’équilibre, le sommeil ou la mémoire, sensibilisation à la prévention des chutes, aide à l’acquisition de matériel adapté…) ;
  • de nouvelles formes d’habitat pour les personnes âgées et les personnes handicapées : l’habitat inclusif ;
  • de l’accompagnement des proches aidants de personnes en perte d’autonomie ;
  • du développement de l’accueil familial (une solution d’hébergement pour les personnes âgées ou les personnes handicapées qui ne peuvent ou ne veulent plus vivre chez elles).

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page