1er octobre 2022 : Journée Internationale des personnes âgées

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Comme tous les ans se déroule la Journée Internationale des personnes âgées le 1er octobre. Cette année, l’ONU (l’Organisation des Nations Unies) qui est à l’origine de cette journée met l’accent sur ce thème : « La résilience des personnes âgées dans un monde de transformation ».

La Journée Internationale des personnes âgées, quel est le but ?

La Journée Internationale des personnes âgées portée par l’ONU depuis 1990, se déroulant le 1er octobre, a cette année pour thème la résilience des personnes âgées dans un monde de transformation.

Cette journée célébré par les comités d’ONG sur le vieillissement à New York, Genève et Vienne a pour but de rompre la solitude des personnes âgées et renouer les liens entre les générations. Elle a aussi pour but d’alerter sur les conditions de vie des aînés et de rappeler que les droits des personnes âgées sont indissociables des principes énoncés par l’ONU.
Surtout, cette journée est l’occasion de faire entendre la voix de millions de seniors en alertant notamment sur la condition de vie des aînés en situation d’isolement (en EHPAD ou à domicile), leur accès à la santé etc.

Il est temps que les gouvernements du monde entier mettent en place le dispositif de protection financière, juridique et sociale qui permettra à des millions de personnes âgées de s’extraire de la pauvreté et de jouir, comme elles en ont le droit, d’une bonne santé et d’une vie digne et productive 

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU déclarait d’ailleurs dans son discours du 1er octobre 2010

La Journée internationale des personnes âgées à New York

La commémoration de la Journée à New York porte à cœur la résilience et la contribution des femmes âgées. Durant ces trois dernières années, du fait de la crise de Covid-19, les inégalités existantes ont été intensifiées avec des impacts socioéconomique, environnementaux, sanitaires et climatiques sur la vie des personnes âgées. Mais surtout les femmes âgées qui sont nombreuses dans la population.

Leurs contributions dans la vie politique, civile, économique, sociale et culturelle restent invisibles et ignorées. Le thème de la Journée internationale des personnes âgées de 2022 se doit de rappeler le rôle important que jouent les femmes âgées dans les défis mondiaux.

Cette journée lance un appel à l’action et c’est l’opportunité de faire entendre la voix des femmes âgées ainsi que la mise en valeur de leur résilience et de leurs contributions dans la société.

Les objectifs de ce thème :

  • Mettre en évidence la force des femmes âgées face aux inégalités environnementales, sociales, économiques et tout au long de la vie
  • L’importante d’une bonne collecte de données à l’échelle mondiale
  • Inciter les entités des Nations Unies, ONU Femmes et la société civile à inclure les femmes âgées au centre des politiques afin de garantir l’égalité des sexes.

La Journée Internationale des personnes âgées à Genève

À Genève de multiples activités seront répartis dans toutes la ville. Le but ? Favoriser les échanges et la rencontre en lien avec les associations et les partenaires à proximité. Des conférences, des initiations de dessin de rue, la découverte de la culture via la gastronomie, du bricolage et le partage de repas conviviaux.

Le objectifs sont clairs :

  • Valoriser l’image de seniors
  • Eveiller le grand public sur la question du vieillissement
  • Faire participer l’ensemble de la population et chaque génération
  • Mettre en avant le travail des partenaires institutionnels et associatifs de la ville

Le vieillissement de la population mondiale est un enjeu de santé majeur au sein de la société. D’ailleurs, durant les 3 prochaines décennies, le nombre de personnes âgées devrait plus que doubler. Environ 1.5 millions de personnes âgées d’ici 2050 et toutes les régions connaîtront une augmentation de la taille de la population âgée entre 2019 et 2050.

En France pour l’AD-PA, la Journée mondiale des personnes âgées c’est « Dire non à l’âgisme »

Notre société reste encore très imprégnée d’âgisme, d’autant plus que cette discrimination y est très mal repérée et encore très répandue. Il est de bon ton, même poli, de dire à un ou une ami(e) qu’il ou elle n’a pas vieilli(e), qu’il ou elle n’a pas pris une ride.

En 2015 l’OMS mentionnait que certains travaux de recherche montraient que les personnes âgées ayant une attitude négative vis-à-vis de leur propre vieillissement vivent en moyenne 7,5 années de moins que celles ayant une attitude positive.

L’âgisme est d’autant plus délétère, qu’en plus de discriminer les plus âgés de nos sociétés, elle dessert les plus jeunes en ne leur permettant pas de nourrir une vision rassurante de leur avenir qui est … de devenir vieux !

Faire évoluer le regard de la Société sur le grand âge, favoriser la citoyenneté des personnes âgées, lutter contre l’âgisme, … sont autant de thèmes sur lesquels l’AD-PA se mobilise depuis de nombreuses années et avance des propositions au travers d’une réflexion globale.

Le Ministre de l’Autonomie, Jean-Christophe COMBE a confirmé, lors de son récent entretien avec l’AD-PA, sa volonté de travailler cette question et l’AD-PA s’en réjouit.
L’Etat devra donc mettre en évidence la réalité de l’âgisme, et en souligner le caractère intolérable, (comme il le fait à juste titre dans le cas d’autres discriminations comme le racisme, l’antisémitisme, le sexisme ou l’homophobie) et prendre les dispositions qui s’imposent.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page