Kenya : des femmes âgées pratiquent le karaté pour contrer les tentatives de viol

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INTERNATIONAL

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Au Kenya, les femmes âgées sont les principales victimes de viol. Pourquoi ? D’après leurs agresseurs, elles seraient sans défense et moins assujetties au VIH que les femmes jeunes. Face à cette recrudescence de viol envers cette catégorie de population, les femmes ont décidé de suivre des cours de karaté pour être en mesure de se défendre face à leurs agresseurs et d’autres éventuelles tentatives de viol.

grand-mere-kenya
Source : AJ+

AJ+ a récemment publié une vidéo mettant en scène ces grands-mères âgées en pleine séance d’entraînement de karaté. Leur message : les femmes en Afrique sont loin d’être inoffensives et s’emploient, depuis 2010, à des séances d’entraînement pour se défendre efficacement contre les violeurs.

Des classes d’autodéfense à Nairobi

grand-mere-kenya1
Source : AJ+

La vidéo retrace le témoignage de Jane et de 19 autres femmes qui se réunissent quotidiennement dans un bidonville de Nairobi au Kenya pour des sessions d’entraînement d’autodéfense.

Ces dernières années, les viols et les agressions sexuelles se sont multipliées, devenant un véritable problème de société (40 000 cas rapportés en 2009). C’est partant de ce constat qu’une minorité de femmes âgées ont décidé de se réunir afin d’apprendre à se défendre contre les futurs agresseurs. La plus vieille d’entre elles aurait 85 ans !

Le témoignage poignant de Jane

Jane, 55 ans, raconte à AJ+ que grâce à ces sessions d’entraînement et aux nouvelles compétences acquises, elle a été capable de déjouer un prédateur sexuel : « Il a touché mon cou, puis je l’ai frappé, et encore et encore », dit-elle.

Elle explique également que les prédateurs sexuels s’attaquent plus aux femmes âgées qu’aux jeunes femmes au Kenya, pensant que les aînées ne sont pas infectées par le VIH. Elle poursuit en déclarant : « 3 femmes comme moi peuvent supporter jusqu’à 5 attaquants » et espère que les femmes d’autres régions se joindront au mouvement pour participer à des cours similaires de karaté.

Visionner la vidéo AJ+ :

Lire aussi : Older Tanzanian women often become targets of ‘witch’ hunting


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut