La CNSA et UNA signent une nouvelle convention pour moderniser les services d‘aide à domicile

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Une nouvelle convention de modernisation entre la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et UNA a été signée à l’occasion du Congrès du domicile organisé par UNA et UNA Formation les 9 et 10 avril à Tours. En présence de Geneviève Gueydan, directrice de la CNSA, de Francis Contis et de Nicole Streignart président et directrice de l’UNA.
Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie a salué cette signature. CNSA Une

Une nouvelle convention pour améliorer les services d’aide à domicile

Une nouvelle convention globale entre l’UNA et la CNSA a été signée récemment afin de renforcer la professionnalisation et l’organisation des structures ainsi que la qualité du service délivré aux usagers des services d’aide à domicile du réseau UNA. Cette convention porte que les années 2015 à 2018, elle est d’un montant  45 millions d‘euros financée à 52% par la CNSA.

UNA

UNA souhaite, par la signature de cette nouvelle convention avec la CNSA, capitaliser sur la dynamique développée au sein de son réseau depuis 5 ans, engager de nouvelles réflexions sur l’amélioration de la prise en charge des usagers et approfondir les travaux conduits lors de la première tranche du programme.

Une première convention de modernisation accompagnée par la CNSA avait fait l’objet d’une forte adhésion du réseau avec 650 structures engagées d’octobre 2009 à juin 2014.

Ce nouvel accord-cadre entre la CNSA et UNA permettra la mise en œuvre de plusieurs actions organisées autour de 4 grands axes :

  1. Axe « Adéquation entre besoins et prestations »
    Cet axe vise à améliorer l’adéquation entre les besoins des usagers et les prestations délivrées. Il s’organise autour de deux actions spécifiques :

    • le développement d’un accompagnement spécifique auprès des personnes en situation de handicap.
    • l’amélioration de la coordination entre l’aide et le soin selon le modèle des services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD).
  2. Axe « Optimisation des organisations »
    La qualité du service rendu à l’usager est étroitement liée à l’organisation interne d’un service autour de trois piliers : les ressources humaines, la réalisation des prestations et la gestion. Ces actions ont pour objectif de :

    • Répondre aux besoins des usagers à travers le développement des compétences des salariés, afin d’optimiser la gestion des ressources humaines, fidéliser les salariés et développer l’attractivité du secteur.
    • Conduire les structures du réseau à délivrer une prestation personnalisée et sécurisée auprès des publics vulnérables afin de servir au mieux chaque usager.
    • Contribuer à une meilleure gestion des services dans un environnement sous contrainte tarifaire.
  3. Axe « Accompagnement individualisé des structures »
    • Soutien à des projets de coopération et de mutualisation.
    • Dispositif d’audit et d’accompagnement des structures en difficulté.
  4. Axe « Systèmes d’information »
    • Réalisation de l’Observatoire du réseau (création d’un espace d’hébergement mutualisé sécurisant le stockage des informations et l’utilisation des différents logiciels).
    • Identification des logiciels les mieux adaptés aux besoins des structures par le biais d’une démarche de labellisation.
    • Mutualisation des moyens informatiques dans une perspective de fluidification et de sécurisation des échanges de données.
    • Financement des projets de transition technique vers des solutions d’hébergement mutualisées.

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut