Les pharmaciens peuvent réaliser des bilans de médication pour les personnes âgées

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Moins de tâches commerciales et plus de tâches médicales au quotidien, voilà qui devrait réjouir les pharmaciens. Depuis le 16 mars 2018, ils ont la possibilité de réaliser des bilans de médication pour les personnes âgées.

Les pharmaciens peuvent désormais pratiquer des bilans partagés de médication, auprès d’un public bien particulier : les personnes âgées de plus de 65 ans souffrant d’une affection de longue durée (diabète, Parkinson, Alzheimer…), et les personnes âgées de plus de 75 ans sous traitement de plus de cinq médicaments différents.

Un rôle privilégié auprès des seniors

Ce rôle privilégié auprès des seniors n’est pas à négliger, puisque selon la Haute Autorité de Santé, 9 millions de personnes pourront désormais demander aux pharmaciens un bilan de médication. Lors de ce bilan, le pharmacien aura accès au dossier partagé du patient, afin de connaître les différents médicaments consommés. Le pharmacien devra également questionner le patient sur ses habitudes de vie pour anticiper toute éventuelle interaction dangereuse avec un traitement, et être attentif aux éventuels effets secondaires. Le pharmacien aura également la possibilité de réaliser une analyse pharmacologique.

pharmacie

Un bilan remboursé par l’Assurance maladie

Ce changement permettra aux seniors de bénéficier d’un suivi personnel près de chez eux. Le premier bilan est facturé 60 euros, puis 20 euros pour le suivi durant la seconde année, ou 30 euros s’il y a un nouveau traitement mis en place. Les bilans seront remboursés aux patients par l’Assurance maladie.

Lire aussi : Grippe : les pharmaciens autorisés à vacciner dans 2 régions françaises

 


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page