L’Institut Nutrition s’associe au Credoc pour comprendre les enjeux du dîner en EHPAD

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’Institut Nutrition, devenu Fondation d’Entreprise Restalliance en février 2020, se donne pour objectif de mener des travaux scientifiques et sociologiques visant à mieux connaître et comprendre le plaisir alimentaire des résidents en établissements sanitaires et médicosociaux.

Dans ce cadre, la question de la nutrition des personnes âgées en EHPAD se place au centre de ses préoccupations :

  • La dénutrition protéino-énergétique concerne jusqu’à 30% des personnes âgées institutionalisées
  • Ce déséquilibre entraîne des pertes tissulaires, notamment musculaires, qui ont des conséquences fonctionnelles délétères, aggravent la situation de fragilité ou de dépendance et augmentent le risque de décès
  • Ainsi, le repas du soir demeure crucial, notamment en raison de la problématique du jeune nocturne

Les objectifs de cette étude sur la nutrition en EHPAD

Afin d’en comprendre les enjeux, l’Institut Nutrition a souhaité
s’associer au CREDOC pour mener une étude dans un double objectif :

  • Analyser les comportements alimentaires des résidents en EHPAD en situation réelle lors du dîner
  • Etudier les attentes et les représentations du dîner idéal des personnes âgées résidant en EHPAD

L’Institut Nutrition souhaite ainsi pouvoir accompagner les établissements de santé sur la problématique du dîner des résidents en EHPAD.

Changer et adapter les habitudes liées à l’alimentation

Seulement 1 plat sur 3 qui compose le repas est conforme aux attentes des résidents en EHPAD : le plat principal. 39,5% des résidents ont une préférence pour les fromages à pâtes molles.

Pourtant, c’est le fromage blanc qui leur est servi 47 fois sur 78 services ! 25% des résidents aimeraient se voir servir davantage de fruits frais ou de pâtisseries en dessert. Pourtant, ce sont les fruits cuits qui sont servis dans 50% des cas !

L’alimentation fait aujourd’hui partie des principales préoccupations du personnel de santé concernant les personnes les plus fragiles et en particulier les personnes âgées. En effet, 30% des personnes âgées institutionnalisées sont dénutries et cela se répercute sur leur santé physique et mentale, pouvant les mener à une hospitalisation.

C’est cette constatation qui a alarmé l’Institut Nutrition qui s’engage alors à redonner l’envie et le plaisir de manger aux personnes âgées dans l’objectif de contrer leur dénutrition.

« J’ai besoin de manger, il faut bien y aller », est la phrase choque qu’un résident a prononcé pour expliquer ses motivations à aller dîner.

Et il n’est pas le seul : en EHPAD, ce sont 73% des résidents qui ont perdu le plaisir de déguster un repas et se rendent au dîner uniquement par habitude ou par obligation.  Ce triste constat souligne l’urgence d’y remédier et la pertinence de cette étude sur les avis et préférences des résidents sur les repas servis.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut