Quand les BabyBoomers auront 85 ans : Le Haut-commissariat au Plan et le Think Tank Matières Grises publient un rapport sur l’hébergement des personnes âgées à l’horizon 2030-2050

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EHPAD & MAISONS DE RETRAITE

Partager cet article

« Quand les Baby-boomers auront 85 ans, une projection pour une offre d’habitat adaptée à l’horizon 2030-2050 » : ce rapport a pour objectif de comprendre ce que seront et souhaiteront les seniors de demain. 3 stratégies y sont proposées : rester chez soi, se trouver un « nouveau chez soi » ou bien vivre en Ehpad. Dans une période où le secteur des Ehpad est en déclin suite à la parution du livre les Fossoyeurs, il est essentiel de repenser de fond en comble l’Ehpad de demain. De plus est que le nombre de « 85 ans et plus » va exploser d’ici 2050 pour atteindre 4,8 millions de personnes contre 2 millions à l’heure actuelle. Une projection pour une habitation adaptée d’ici 2013-20150 est donc plus qu’envisageable.

Après avoir réalisé une appréhension de cette population tant au plan quantitatif que qualitatif, le Haut-commissariat au Plan et le cercle de réflexion Matières Grises ont dressé un éventail d’offres adaptées pour ces nouvelles générations de seniors à venir.

Initié par Luc Broussy, Jérôme Guedj et le cabinet de conseil EHPA, le Think Tank Matières Grises réunit les principaux acteurs du secteur de l’accueil et de l’accompagnement de la personne âgée afin de réfléchir ensemble et être force de proposition sur les grands sujets liés au vieillissement. Les groupes d’hébergement et d’EHPAD ACPPA, Adef Résidences, AESIO Mutuelle, ARPAVIE, Colisée, Domidep, Domitys, DomusVi, Emera, Groupe SOS Seniors, Heurus, Korian, Maisons de Famille, Montana, Orpéa, Steva sont membres de ce Think Tank.

Quand les BabyBoomers auront 85 ans

L’étude se présente en trois partie : l’état des lieux du vieillissement de la population, l’éventail des offres, et une approche territoriale.

Vieillissement : Comprendre la demande et son évolution

  • Une révolution démographique aux enjeux multiples est en marche
    • 2030 – 2050 : combien de personnes âgées ? Dans quel état de santé ?
    • 2030 et 2050 : 2 temporalités et 2 défis distincts
  • Une révolution sociologique et sociétale : ici et maintenant
    • Les seniors de demain : les babyboomers à l’âge de la vieillesse auront des niveaux de vie hétérogènes… ne faisant plus rimer vieillesse avec pauvreté
    • Un impératif demeure : vieillir chez soi, quitte à changer de « chez soi »
    • Il faut donc repenser le rôle des aidants familiaux ou informels
    • Sans oublier l’impératif numérique : valoriser le numérique en luttant contre l’illectronisme

Proposer aux Français un éventail d’offres adaptées

  • Où vieillir ? Les 3 choix qui s’offrent aujourd’hui aux personnes âgées
    • Le principe de vieillir à domicile avec 3 conditions pour sa réalisation : un logement adapté, une ville bienveillante et une mobilité qui prend en compte les fragilités
    • Inventer d’autres « chez soi » : la promesse de l’habitat alternatif et les offres telles que les Résidences Services Séniors (RSS), l’habitat API ou inclusif et les Résidences Autonomie (R-A)
    • Puisque l’Ehpad est indispensable…, réinventons l’Ehpad ! Le Think Tank Matières Grises émet ses propositions pour un changement radical de modèle tourné vers un Ehpad plus attractif
En 2015, les personnes âgées de 75 ans et plus se répartissaient ainsi entre le « milieu ordinaire » (ou domicile ordinaire) ; l’habitat intermédiaire (résidences autonomie, résidences services seniors et habitats inclusifs) et l’habitat médicalisé (Ehpad ou USLD), selon leur niveau de dépendance
  • Projections de développement de ces trois choix
    • Personnes âgées autonomes : Réduire le nombre de personnes en Ehpad au profit de l’habitat alternatif
    • Personnes modérément dépendantes : une grande marge de manoeuvre sur l’habitat alternatif
    • Personnes sévèrement dépendantes : en finir avec la dichotomie domicile/Ehpad

Rendre le libre choix possible sur l’ensemble des territoires

L’analyse cartographique des GMP attribués par les départements montre la forte disparité de prévalence de la dépendance entre ces derniers
  • On ne vieillit pas de la même façon sur tous les territoires
    • Un phénomène de vieillissement hétérogène, des défis multiples : afin d’appréhender la dynamique du vieillissement sur les territoires il est essentiel de comprendre le vieillissement de la population et la gérontocroissance qui mesure l’augmentation du nombre de personnes âgées
    • Des territoires inégaux face à la dépendance : de nombreux travaux de l’Institut des Politiques Publiques (IPP) ont mis en évidence des différences entre départements concernant la prévalence de la dépendance, le type de perte d’autonomie et son apparition des âges précoces

À horizon 2050, ces disparités seront toujours d’actualité : les projections départementales réalisées à partir du modèle Livia de la Drees

  • Des solutions pour tous sur chaque territoire
    • L’objectif ? Apporter à chaque personne âgée une solution locale : pour choisir librement son lieu de vie, chaque personne âgée doit disposer localement de la palette de solutions la plus large possible.
    • Réduire le nombre de personnes en Ehpad au profit de l’habitat alternatif
    • Comment ? Penser l’offre depuis les agglomérations, la planifier à l’échelle du département : les besoins d’une personne âgée ne sont pas du tout les mêmes suivant qu’elle vieillisse en centre-ville, au cœur d’un quartier prioritaire de la ville, en milieu péri-urbain, en milieu semi-rural, en milieu rural ou à la montagne, et les enjeux s’en retrouvent donc très différents.

Télécharger l’étude complète : Quand les BabyBoomers auront 85 ans – Haut-commissariat au Plan / Think Tank Matières Grises


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


2 réflexions sur “Quand les BabyBoomers auront 85 ans : Le Haut-commissariat au Plan et le Think Tank Matières Grises publient un rapport sur l’hébergement des personnes âgées à l’horizon 2030-2050”

  1. Il serait intéressant que vous puissiez relayer également l’article paru dans le Canard enchaîné de cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut