Retour d’expérience : l’utilisation de FloorInMotion Care par les résidences DSV aux Pays-Bas

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : OBJETS CONNECTES & DOMOTIQUE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Dans le cadre d’une opération de réhabilitation, l’exploitant DSV a souhaité introduire dans ses 3 de ses résidences médicalisées aux Pays-Bas, de nouvelles technologies contribuant à améliorer la sécurité et le bien-être des résidents tout en respectant leur intimité et leur dignité.

Il s’est donc tourné vers la technologie FloorInMotion Care pour réhabiliter 70 chambres (Unité Alzheimer et court séjour) et 61 appartements situés à Katwijk, Rinjsburg et Lisse (Pays Bas).

FloorInMotion Care pour sécuriser les résidents en toute discrétion

Pour la réhabilitation de ses espaces, DSV cherchait à disposer d’un système discret et non intrusif, facilitant la détection des chutes et des sorties de chambre, à doter les soignants d’une technologie leur permettant de gagner en efficacité sans surcroît de travail, mais également à choisir une technologie flexible aux fonctionnalités évolutives et interopérable avec d’autres équipements.

DSV a donc choisi FloorInMotion Care pour sécuriser ses résidents en toute discrétion. En effet, les capteurs placés sous le revêtement de sol facilitent la détection d’incidents tels que la chute ou encore la sortie d’un résident désorienté, tout en étant invisible, et le résident n’a aucun équipement à porter.

Lire aussi : Tribune de Jean-Sébastien Moinier, Directeur Business Unit FloorInMotion

Un personnel soignant centré sur les besoins du résident

Tarkett - FloorInMotionPar ailleurs, les soignants sont informés 24h/24 de l’activité en temps réel de l’ensemble des résidents. Un système d’information précieux, notamment la nuit lorsque les résidents sont seuls dans leur chambre.

Les équipes sont aussi mieux informées grâce à une interface utilisateur, accessible à tout moment via une connexion internet, qui fournit aux équipes des informations liées à l’activité des résidents. Un suivi régulier des données permet en sus aux équipes de mieux identifier les personnes à risque, détecter plus facilement des changements de comportement, et d’adapter la prise en charge en conséquence.

Une organisation plus efficace et plus respectueuse des résidents

Grâce au monitoring d’activité en temps réel, l’équipe de nuit, qui effectuait plusieurs fois par nuit des rondes systématiques souvent perturbantes pour les résidents endormis, peut désormais porter une attention plus importante sur les personnes levées ou en train de déambuler.

Résidence DSV Pays-Bas

« Une femme de 70 ans souffrant de sclérose en plaques a eu une attaque en se rendant aux toilettes. Grâce à ce système, nous nous trouvions déjà près d’elle quelques minutes après pour lui apporter l’aide nécessaire. Sans ce système, cela aurait certainement pu durer une demi-heure avant qu’un membre du personnel soignant remarque sa chute lors de sa ronde », explique Marieke Zebregs, directrice de la résidence DSV/ Rustoord Lisse (Pays-Bas).

Visionner la vidéo de présentation :


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut