Salon Restau’Co 2019 : La restauration collective, une exception française

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Partager cet article

Le mercredi 17 avril 2019, à Paris-Expo Porte de Versailles (Hall 5.1), se tiendra la prochaine édition du Salon de la restauration collective en gestion directe, organisée par le réseau interprofessionnel RESTAU’CO. Cette année, la thématique met à l’honneur la restauration collective comme exception française. Avec 4 500 visiteurs attendus, cette édition est entièrement tournée vers l’avenir.

Cette exception a été reconnue en 2010 par l’UNESCO par le classement du « Repas gastronomique des Français » au patrimoine immatériel de l’humanité. Avec 31% du chiffre d’affaires du marché de la restauration hors domicile (vs 20% en moyenne en Europe), la restauration collective est le 5e secteur économique en France. Face à ces enjeux à la fois professionnels, économiques et culturels, le salon affiche plus que jamais son ambition : mobiliser les acteurs de tous les secteurs de la restauration collective, de l’école jusqu’à la maison de retraite en passant par l’entreprise, au service de convives toujours plus nombreux et plus exigeants.

La restauration collective, une exception française

En France, la restauration collective est porteuse à la fois du « goût » et de tous les usages du repas « à la française » : convivialité (54% des Français sont à table tous les jours à 12h30), bien-cuisiner, bien-manger, lien au terroir… Trois repas par jour, un certain temps passé à table, un certain ordonnancement (entrée, plat, dessert), un certain dressage de la table…

C’est pourquoi la France est attachée à transmettre ce patrimoine via son Plan National Nutrition Santé (PNNS) qui, depuis plusieurs décennies, valorise les produits et les savoir-faire culinaires, encourage l’approvisionnement dans les territoires, sensibilise les enfants à ces valeurs dans les écoles.

Autant de traditions et de rôles que la restauration collective reprend à son compte au travers de ses techniques et de ses savoir-faire nombreux et singuliers : ceux des équipementiers, des industriels, des producteurs, des gestionnaires, des responsables qualité, des cuisiniers, des diététiciens, des personnels d’accueil et d’accompagnement.

Lire aussi : [Dossier] Dénutrition : une réelle nécessité d’agir vite

Les grands rendez-vous qui font le succès du salon

Attaché à sa vocation conviviale, le salon s’appuie sur ses fondamentaux :

  • l’allée centrale, « Allée de l’Exception », est consacrée aux démonstrations culinaires des trois grands secteurs de la restauration collective : Enseignement, Médico & Social, Administration & Entreprises ;
  • les Flash Conf s’enrichissent cette année d’un espace dédié aux démonstrations culinaires ;
  • les Trophées de l’Innovation revoient les catégories de récompenses :
    o 3 prix pour le Trophée « Initiatives » : Enseignement / Santé & Social / Administrations & Entreprises
    o 2 prix pour le Trophée « Exposants » : Produits alimentaires / Solutions, Équipements & Hygiène.
  • l’Espace Réseau est le lieu de rencontres et d’échanges des membres du réseau ;
  • le salon renforce sa dimension responsable :
    o les déchets alimentaires sont récupérés par l’entreprise Moulinot pour en faire du compost
    o des personnes en insertion sont mises à disposition des organisateurs par l’association La Mie de
    Pain pour l’accueil des visiteurs
    o Mon Restau Responsable®, outil créé par la Fondation pour la Nature et l’Homme et Restau’Co pour aider les restaurants collectifs à proposer une cuisine saine, de qualité et respectueuse de
    l’environnement, animera son espace.

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Salon Restau’Co 2019 : La restauration collective, une exception française”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut