Une pénurie d’internes en gériatrie inquiétante…

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Partager cet article

C’est bientôt l’heure pour les futurs étudiants en médecine de choisir leur spécialité. Cette année en France, 200 places sont ouvertes en gériatrie, une spécialité qui peine pourtant à recruter, alors que les besoins sont de plus en plus croissants…

Médecin - Docteur - Santé

Mission séduction pour attirer les internes en gériatrie

Le besoin d’accompagnement médical des personnes âgées ne cesse d’augmenter. Néanmoins, la gériatrie peine à recruter de nouveaux spécialistes et de nombreuses places restent vacantes.

L’AJGH (Association des jeunes gériatres hospitaliers) a donc lancé une opération séduction sur les réseaux sociaux.

Des encarts de ce type y sont diffusés et l’AJGH met en avant les qualité de cette spécialité.

Au programme de l’internat : une prise en charge globale des personnes âgées, de la polypathologie, quatre ans de formation, des horaires compatibles avec une vie personnelle riche et un crédo : « vous pourriez devenir le Dr. House du sujet âgé ».

Une réforme à venir qui inquiète

Une nouvelle organisation des internats de médecins généralistes entrera en vigueur le 1er novembre prochain, et celle-ci inquiète. En effet, elle prévoit moins de stages auprès des personnes âgées et certains s’accordent sur le fait que cette réforme pourrait réduire les compétences des futurs généralistes dans la prise en charge de leur patientèle âgée.

Dans les quinze prochaines années, les jeunes généralistes devront accompagner 500 000 personnes âgées dépendantes. Une population qui va même doubler d’ici la fin de leur carrière, pour dépasser les deux millions en 2060. Leur rôle est donc crucial.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut