Confinement et jeunes retraités : APEF réagit

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Entre les petits enfants et les multiples activités sportives, culturelles ou encore les voyages et sorties qu’ils pratiquent en temps non confiné, les jeunes retraités “jeuniors” ont une vie bien remplie. Pour eux, depuis le 28 octobre, tout s’est de nouveau arrêté. En plus de l’inquiétude liée à la pandémie de covid, leur vie sociale est entre parenthèses. Plus de petits
enfants ni de loisirs.

Chez APEF, entreprise de services à la personne, 90 % des clients ont
plus de 50 ans. Autant dire que les boomers, APEF les connait bien. Elle se mobilise pour proposer des services adaptés et leur permettre de passer le meilleur confinement possible.

Confinement : la pause “forcée” des jeunes seniors

Alors que d’un côté, leurs enfants déjà grands sont pour la plupart en télétravail et que de l’autre, leurs parents âgés sont bien souvent en maison de retraite, la génération-pivot est la grande oubliée du confinement. Si on a beaucoup parlé de la situation des personnes âgées en EHPAD ou de leur accompagnement à domicile, on entend moins les jeunes retraités.

APEF répond à leurs besoins, comme à ceux de leurs parents âgés, en adaptant les services en fonction des situations.

Solitude et isolement des seniors

Les plus de 50 ans sont bien souvent considérés comme un groupe d’individus identiques, avec les mêmes besoins, c’est d’ailleurs ce qu’on appelle l’âgisme. Chez APEF, notre stratégie consiste à regarder d’abord les besoins et centres d’intérêt des plus de 50 ans et non leur âge. On ne va pas proposer le même service à une personne de 50 ans que 80, et pas le même à deux personnes du même âge non plus. On s’adapte.

Sébastien Cogez, directeur d’APEF

Le dirigeant est bien placé pour comprendre cette génération puisqu’il en fait partie. Et c’est à partir de ce constat – celui de dire que chaque individu est différent, avec son histoire, sa personnalité, ses centres d’intérêts et des besoins variés – qu’APEF a fait le choix d’élargir son positionnement et son offre pour que chaque personne de plus de 50 ans puisse trouver des prestations de services à domicile qui correspondent à son besoin à un instant T.

Une réponse à chaque besoin

Plusieurs profils d’individus font le choix de faire appel aux prestations de service à domicile. Le jeune retraité en fait partie. Il est parfois aidant, c’est-à-dire qu’il prend soin au quotidien d’un proche et jongle entre ses propres tâches ménagères et celles de son proche aidé. Il y aurait aujourd’hui en
France plus de 8 millions d’aidants.
APEF les soutient toute l’année et encore plus dans cette période de crise en leur permettant de vivre la relation avec leurs proches avec plus de sérénité.

C’est pour eux le sentiment d’avoir une structure à qui passer le relais et éviter qu’ils ne s’épuisent. Et si les jeunes retraités sont globalement à l’aise avec l’informatique et le numérique, ce n’est pas forcément le cas de leurs parents. Pour découvrir les subtilités d’Internet ou passer tout simplement des appels visio, les bénéficiaires peuvent compter sur les intervenants APEF. Une manière de garder le lien avec ses proches.

Lire aussi : Services à la personne : L’APEF ouvre une seconde agence à Caen

Sécurité avant tout

A ce jour et on s’en félicite, nous n’avons recensé aucun cas de
transmission entre intervenants et clients.

Sébastien Cogez

Gestes barrières, désinfection des mains, du matériel utilisé, port du masque et des gants… les intervenants APEF sont rigoureux et attentifs au respect de toutes les mesures sanitaires imposées dans le contexte actuel.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page