Interview de Claudie Kulak, Présidente de l’Association de la Journée Nationale des Aidants

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AIDANTS & AIDE AUX AIDANTS

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La rédaction SilverEco.fr est allée à la rencontre de Claudie Kulak, Fondatrice de la Compagnie des Aidants et Présidente de l’Association de la Journée Nationale des Aidants. Elle nous en dit plus et nous rappelle l’importance de cette journée, qui se tiendra le 6 octobre 2017.

Rédaction SilverEco.fr : Quels sont les objectifs de la JNA ?

Claudie Kulak JNAClaudie Kulak : C’est la 8ème édition de la Journée Nationale des Aidants. En France, on dénombre plus de 11 millions d’aidants. Et pourtant, une grande majorité d’entre eux ne se reconnaissent pas comme tels. On constate toutefois une progression dans la connaissance du terme aidant (baromètre Fondation April 2017, chiffres sous embargo). C’est pourquoi, il est important chaque année de consacrer une journée aux aidants le 6 octobre. Cela permet en 1er lieu de leur donner de la visibilité.

La Journée des aidants, qui réunit un collectif associatif, fait un important travail de reconnaissance du rôle essentiel des aidants et également d’information et de sensibilisation. Avoir un rendez-vous annuel où tout le monde se pose des questions, s’interroge sur son statut d’aidant est un moment fort et fédérateur.

Lire aussi : Journée nationale des aidants : tous unis le 6 octobre 2017 !

Rédaction SilverEco.fr : Pourquoi avoir axé la thématique sur les territoires cette année ?

Claudie Kulak : On constate aujourd’hui que près de 60% des aidants ne savent pas où s’adresser pour bénéficier des aides auxquelles leur proche et eux-mêmes ont droit. Et ils sont 22% à déplorer la complexité des démarches administratives.

Effectivement, les aidants ne font pas appel aux structures de proximité, soit parce qu’ils ne les connaissent pas, soit parce que les horaires d’ouverture ne correspondent pas à leurs besoins. Dans le cas de la perte d’autonomie, ils ne savent pas quelle aide chercher ni où la trouver, ils ignorent qu’il existe des accueils de jour, des centres de répit, etc… et pourtant l’information existe.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons souhaité consacrer cette journée aux territoires, qui sont riches en solutions et services très concrets et pratiques pour les aidants.

Journée nationale des aidantsLa connaissance de ce qu’un territoire peut offrir d’aides concrètes et accessibles peut permettre d’alléger le quotidien des aidants. Notre objectif est de faire en sorte que la majorité des aidants se reconnaissent comme tels et qu’ils aient le réflexe de se rapprocher des structures locales comme leur mairie, les associations, leur mutuelle, leur assurance… En bref, obtenir des conseils, voire être orienté vers la bonne structure selon leur situation personnelle

C’est aussi une journée qui permet de donner de la visibilité à des acteurs locaux peu connus sur le territoire, qui mènent leurs actions au niveau de leur périmètre géographique et indirectement d’inciter les structures territoriales à essaimer de bonnes initiatives.

Rédaction SilverEco.fr : Par quels moyens allez-vous communiquer et parvenir à mobiliser l’opinion ?

Claudie Kulak : Tout d’abord, le collectif et tous nos partenaires nous sont d’un grand soutien. Ils sont très impliqués sur la cause des aidants. Ils mènent chacun beaucoup d’actions auprès des aidants tout au long de l’année et organisent de nombreux événements sur toute la France lors de la Journée Nationale des Aidants.

Journée nationale des aidants 2017 - AfficheIls ont également une importante force de frappe et relaient la communication de la JNA. Nous les réunissons en amont de la JNA pour travailler sur cette journée, la thématique, les objectifs et le plan d’actions de communication. C’est un réel travail d’équipe.

Par ailleurs, nous avons commencé à communiquer dès le mois de juin, que ce soit auprès des médias, des organisateurs et de nos partenaires. Les médias nous sollicitent davantage chaque année, preuve qu’il s’agit d’un véritable enjeu de société.

De plus, nous avons un site internet dédié à cette journée, qui recense les actions organisées sur toute la France et les outils à disposition des aidants par les différents acteurs impliqués dans l’aide aux aidants. Les aidants peuvent aller consulter la carte nationale, qui répertorie tous les événements qui auront lieu le 6 octobre ou autour du 6 et ainsi connaître l’événement qui est organisé dans leur commune ou leur département.

Nous avons également créé une boîte à outils, elle est téléchargeable sur le site de l’association. Elle contient l’affiche de la campagne, des flyers, un communiqué de presse, etc. Cette boîte à outils est à disposition des organisateurs d’événements afin de leur faciliter l’organisation, la communication et la mobilisation autour de leur événement.

Enfin, durant 4 jours, du 4 au 7 Octobre 2017, de 11h à 20h, une ligne téléphonique dédiée aux aidants sera assurée par Ressources Mutuelles Assistance (RMA). Des assistantes sociales, des psychologues, des conseillères en économie sociale et familiale seront à la disposition des aidants et de leur entourage pour répondre spécifiquement à leurs questions et les aider à trouver la structure locale la plus adaptée à leurs attentes. Par exemple, comment prendre un congé spécifique ? Quelles sont les démarches pour obtenir une allocation ? Existe-t-il des solutions de répit ?

Rédaction SilverEco.fr : Qu’apporte le soutien de la marraine Eglantine Eméyé à l’évènement ?

Claudie Kulak : Nous sommes très fiers qu’Eglantine Eméyé ait accepté d’être la marraine de la JNA. C’est une journaliste, présentatrice et chroniqueuse connue et reconnue du grand public. Elle est par ailleurs très sensibilisée à la cause, puisqu’elle-même est aidante de son fils atteint de troubles autistiques.

Elle est aussi très engagée, puisqu’elle a créé sa propre association, Un Pas Vers la Vie, dont la mission est d’accompagner les familles touchées par l’autisme. Le grand public la connaît, elle nous aide à porter la voix des aidants, comme toute personne médiatique.

Rédaction SilverEco.fr : Vous parvenez, année après année, à mobiliser de plus en plus de monde, est-ce que cet évènement est voué à grandir encore, année après année ?

Aider une personne - AidantClaudie Kulak : Oui, nous l’espérons !

Chaque 6 octobre, des centaines d’événements sont organisés dans toute la France. Des associations, des entreprises, des collectivités, des établissements d’accueil, des centres de soins, des professionnels de l’accompagnement des secteur médical et social organisent des manifestations pour informer les aidants sur leurs droits et toutes les aides à leur disposition.

L’année dernière, nous avons répertorié 250 événements. la JNA est désormais l’événement qui mobilise tous les acteurs impliqués dans l’accompagnement des aidants. Nous espérons battre ce record cette année !

Rédaction SilverEco.fr : Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

Claudie Kulak : Nous espérons que de plus en plus d’aidants se reconnaissent comme tels et que cela facilite leurs démarches dans la recherche d’aides, qu’elles soient financières, matérielles ou humaines. Pour certains, être aidant est un véritable job, voire plus, ils y consacrent parfois tout leur temps.

Il faut aujourd’hui qu’ils puissent connaître leurs droits, qu’ils s’accordent du temps pour eux pour éviter d’être épuisé. Il existe des structures de répit aujourd’hui qui vont se développer de plus en plus. La loi ASV a permis de définir un statut pour les aidants, de leur accorder des congés spécifiques. Les choses avancent mais il reste encore un long chemin à parcourir !


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Interview de Claudie Kulak, Présidente de l’Association de la Journée Nationale des Aidants”

  1. marie josé Lespagnol

    Habitant Vincennes mari aphasique et hémiplégique depuis 21 ans (74 ans)
    Ou peux t on trouver une structure adaptéé pour le mettre une journée par semaine dans un centre adaptée.
    Merci.
    Son épouse Marie José Lespagnol (72 ans)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page