Les seniors face aux risques d’accidents domestiques : 41 % des Français de plus de 60 ans y ont déjà été confrontés

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Rester chez soi demande, en effet, de la vigilance et de la prévoyance notamment en termes de sécurité. À l’occasion du salon des seniors, Verisure, leader français et européen de l’alarme connectée à un service de télésurveillance, dévoile les résultats d’une étude réalisée par OpinionWay auprès de 1010 Français dont 343 de plus de 60 ans, sur les accidents domestiques.

Alors que les plus de 60 ans pourraient représenter un tiers de la population d’ici 2040, le bien-vieillir constitue un véritable enjeu de société, comme le démontre les récentes mesures prise par le gouvernement sur l’accompagnement des personnes à domicile. Bien qu’ils soient chez eux, dans ce qu’ils considèrent comme un cocon, à l’abri de possibles dangers extérieurs, les seniors sont-ils conscients des potentiels risques qui existent au sein même de leur domicile ?

Des seniors confrontés aux accidents domestiques qu’ils sous-estiment

Plus que jamais, la maison constitue une valeur refuge, notamment pour les personnes âgées qui souhaitent vieillir et rester le plus longtemps possible à domicile. Mais ce cocon peut aussi présenter des dangers. En effet, 41 % des Français de plus de 60 ans ont déjà été confrontés à un accident domestique. Pourtant, paradoxalement, 7 seniors sur 10 jugent que la probabilité d’accident domestique n’est pas importante au quotidien. Pour près d’un tiers des Français, les seniors sont les personnes les plus vulnérables (27%) face aux accidents domestiques, derrière les enfants (52%). D’ailleurs, les seniors eux-mêmes se considèrent comme la deuxième catégorie de population la plus impactée (36%).

Le domicile, principal lieu des comportements à risque

Lorsqu’on interroge les seniors sur les lieux les plus dangereux, c’est la cuisine qui arrive en tête (71%), suivie de la salle de bain (48%) et du jardin (39%). Ce sont d’ailleurs également ces lieux qu’ils considèrent comme les endroits les plus accidentogènes avec respectivement la cuisine (88 %), la salle de bain (55%) et le jardin (51%). Les accidents peuvent effectivement avoir lieu à l’extérieur, dans le jardin : plus de 50% des seniors entreprennent des travaux de jardinage sans avoir les équipements de protection nécessaires ni les outils adéquats.

Par ailleurs, ils considèrent les accidents domestiques, comme les blessures, brûlures ou malaises (31%) comme un des risques le plus probable pouvant leur arriver. S’ensuivent les cambriolages (18) et les cyberattaques (16%).

Des seniors plus que jamais en quête de solutions pour se protéger…

Afin de se prémunir des accidents domestiques près d’1 senior sur 2 a ou envisage de mettre en place des équipements de protection dans son domicile. Ils sont 63% à estimer qu’il s’agit de la mesure la plus efficace pour se prémunir des accidents. 42% des seniors ont ou vont faire appel à un service d’assistance et 35% ont ou pourraient opter pour une solution de sécurité permettant une intervention en cas d’accident.

La télésurveillance pour protéger les seniors

Au-delà de ses fonctions anti-intrusion et alerte en cas de sinistre, la télésurveillance se révèle un outil d’assistance précieux pour accompagner les personnes âgées ou les proches de ces derniers. Elle leur offre en effet une possibilité d’appel d’urgence simplifiée avec la garantie de trouver de l’autre côté de l’interphone un interlocuteur compétent qui saura les assister et les aiguiller vers les services d’urgence
mais également avertir un proche de la situation
.

chutes

Chez Verisure, la télésurveillance se matérialise au travers d’un interphone intégré à la centrale d’alarme. Ce petit appareil permet notamment de signaler un problème à un opérateur sans se soucier d’avoir une ligne téléphonique à proximité puisqu’il dispose de sa propre connexion GPRS. Par ailleurs, l’application My Verisure intègre également le Bouton SOS. Ce dernier est accessible sur téléphone et pour chaque membre de la famille. Il permet d’envoyer facilement un signal d’alerte au centre de télésurveillance en cas d’accident domestique ou même d’agression afin de prévenir rapidement les services d’urgence. Ce bouton SOS est également disponible sur une petite télécommande qui se glisse facilement dans une poche afin d’avoir à portée de main cette protection.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page