Moi(s) sans tabac : une campagne nationale pour inciter les citoyens à arrêter de fumer

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

En ce mois de novembre, le ministère de la Santé lance le « Moi(s) sans tabac ». Cette opération incite les actuels fumeurs à arrêter de fumer durant au moins 30 jours, avec l’appui de leurs proches.

Pour cela, la campagne s’est inspirée de l’évènement « Stoptober » britannique, qui a permis à 350 000 personnes d’essayer d’arrêter de fumer. Elle met notamment à disposition des fumeurs un kit gratuit de lutte contre le tabagisme.

mois-sans-tabac1

Arrêter de fumer pour préserver sa santé

Le « Moi(s) sans tabac » cherche à inciter les citoyens français à arrêter de fumer pendant 30 jours pour préserver leur santé. Cancer du poumon, maladie cardio-vasculaire, pneumonie… La liste des maladies indirectement ou directement liées au fait de fumer est longue, d’autant plus que l’espérance de vie d’un fumeur est diminuée de 10 à 15 ans par rapport à un non-fumeur.

La dépendance à la cigarette est puissante. Faire le choix d’arrêter de fumer est une décision importante, le tabac et la nicotine provoquant une dépendance complexe.

La dépendance physique liée au tabac

La dépendance physique est essentiellement due à la présence de nicotine dans le tabac, laquelle apporte une sensation de plaisir qui, associée à la multiplication du geste, explique l’installation de la dépendance. Lorsque l’on arrête de fumer, le manque est causé par la baisse brutale de la quantité de nicotine.

La dépendance psychologique liée au tabac

La nicotine présente dans la cigarette libère de la dopamine. Cette dernière est un neurotransmetteur fabriqué par le cerveau lorsque nous faisons les choses que nous aimons. La nicotine accentue donc le sentiment de bien-être.

mois-sans-tabac

La dépendance comportementale liée au tabac

La dépendance comportementale est liée aux circonstances, aux personnes ou aux lieux qui donnent envie de fumer. Boire un café, téléphoner, prendre une pause : ces quelques activités sont enregistrées par le cerveau comme associées à la cigarette. Pour vaincre cette dépendance, il faut changer ses habitudes en les remplaçant par d’autres.

Le tabac en chiffres

  • 16 millions de fumeurs en France
  • 90% des cancers du poumon sont attribuables au tabagisme
  • En France, 750 000 personnes arrêtent de fumer pendant au moins un an
  • 73 000 morts par an à cause du tabac – 1ère cause de décès évitables en France

cigarette-tabac - cancer - mort

(source : Nicorette)

Une campagne soutenue par le gouvernement

Tout au long du mois, des stands d’information vont s’installer dans les grandes villes.

Pour Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, la durée de 30 jours a été choisie parce qu’elle « multiplie par cinq les chances d’arrêter de fumer définitivement ». 

Le forfait annuel de remboursement des substituts nicotiniques va également passer à 150 euros par an pour tous les fumeurs qui souhaitent arrêter le tabac, contre 50 euros précédemment.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page