Plan Banlieues : Les entreprises du Groupe Oui Care répondent à l’appel du Président

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EMPLOI

Partager cet article

L’insertion dans le monde du travail pour des jeunes issus des quartiers défavorisés est souvent beaucoup plus difficile que pour ceux des « beaux quartiers ». Le stage d’observation de troisième est la première expérience en entreprise et la première vision du monde du travail. Celle qui peut aussi être à l’origine d’un projet professionnel et d’une vraie volonté de poursuivre ses études. Or, c’est malheureusement trop souvent une expérience négative pour ces jeunes qui ont de grandes difficultés à trouver un stage, parce qu’ils viennent de banlieue et que leurs parents n’ont pas les bons réseaux.

C’est pourquoi, lors de son intervention sur les banlieues, le Président de la République, Emmanuel Macron, a demandé hier aux entreprises, et en particulier celles du CAC 40 et du SBF 120, de se mobiliser pour accueillir en stage de 3ème les jeunes issues des quartiers difficiles. Pour que le stage de découverte de l’entreprise ne soit pas une découverte de la discrimination en entreprise, mais au contraire montre les possibilités d’intégration et d’insertion par l’entreprise et le travail.

Oui Care favorable à l’accueil des élèves de troisième

Bien que ne faisant partie ni du CAC 40, ni du SBF 120, les différentes entreprises du groupe Oui Care, leader des services à la personne en France, ont souhaité répondre positivement à l’appel du Président de la République.

Ainsi, les 450 agences de proximité et les sièges sociaux des marques françaises du groupe Oui Care (O2, Apef, France Présence, La Conciergerie et AssiDom) se proposent d’accueillir les élèves de troisième désireux de découvrir leurs différents métiers : intervenants, mais aussi encadrants d’agence ou emplois au Siège.
Et de leur montrer tout le sens, la richesse et les possibilités d’évolution dans ces métiers et dans le Groupe Oui Care.
Le Groupe proposait déjà de faire découvrir ses métiers aux travers des stages aux enfants de ses collaborateurs qui sont eux-mêmes souvent issus de banlieues ou quartiers. Il s’agira donc de faire à plus grande échelle ce qui se pratiquait déjà largement à l’intérieur du Groupe.

OuiCare

« La réponse positive à cet appel s’inscrit dans notre logique depuis la création d’O2, la première entreprise du Groupe » indique Guillaume RICHARD, Président fondateur du Groupe Oui Care. « Nous avions d’ailleurs signé la charte de la diversité dès sa publication en octobre 2004. Car au-delà d’accueillir des stagiaires issus des banlieues, nous sommes concrètement engagés dans la lutte contre les discriminations et pratiquons depuis des années le testing en interne, en faisant circuler de faux CV pour vérifier s’ils sont bien convoqués à des entretiens de recrutement. C’est d’ailleurs une des autres mesures que souhaite mettre en place le Président.
Au-delà des stages de 3ème, nous proposons également des emplois pour les jeunes et les moins jeunes, ceux issus des quartiers difficiles mais aussi les autres, pour les femmes et les hommes, quelle que soit la couleur de peau, la religion, l’orientation sexuelle, … Nous prévoyons d’ailleurs de recruter près de 7000 personnes d’ici la fin de l’année et organisons notamment des jobs datings dans nos agences (par exemple, O2 organise le 5 juin une journée nationale de rencontres emplois). »


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut