« Plan Grand Âge et Autonomie » : pour l’AD-PA, les ambitions annoncées devront être concrétisées rapidement

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Mercredi 30 mai 2018, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a dévoilé sa feuille de route pour relever le défi du vieillissement de la population à court et moyen terme. Les réactions ont été nombreuses dans le monde de la Silver économie. Pour l’AD-PA, les grandes ambitions annoncées devront être concrétisées rapidement.

Suite aux mesures annoncées par Agnès Buzyn dans le cadre du « Plan Grand Âge et Autonomie », l’AD-PA relève trois points importants.

De grandes ambitions…

Changer de regard sur les Personnes Âgées et le vieillissement, améliorer la qualité de vie des aînés, faire face à l’enjeu de l’aide à l’autonomie et engager un débat public et citoyen sur le financement et sur le modèle de société français, sont autant d’éléments que l’AD-PA soutient et sur lesquels elle est prête à travailler avec les Pouvoirs Publics.

…qui contraignent d’abord à l’Etat de modifier ses a priori…

Afin de montrer l’exemple, pour l’AD-PA, il importe que l’État abandonne le vocabulaire dévalorisant imposé aux Personnes Âgées fragilisées : ainsi il est essentiel de parler d’accompagnement et non plus de prise en charge comme d’un fardeau, et de refuser le terme « perte d’autonomie » qui laisse penser que des citoyens ne pourraient plus être regardés comme des personnes humaines ; il importe aussi de voir que les EHPAD peuvent devenir des habitats inclusifs. Enfin on ne peut d’abord laisser entendre que l’efficacité de la lutte contre la maltraitance passerait uniquement dans les EHPAD alors que tous les spécialistes attestent que 90 % des maltraitances sont faites à domicile par des familles épuisées.

Lire aussi : Le 3977, un numéro pour lutter contre la maltraitance des personnes âgées

Logo ADPA

…et qui imposent des financements adéquats, même à court terme

L’AD-PA déplore que ce ne soit le pas le cas de ce plan : s’il constitue un réel pas en avant, il n’est clairement pas à la hauteur des attentes des Personnes Âgées, des familles et des professionnels qui ont mené les mouvements de cet hiver engagés par l’intersyndicale et l’AD-PA.
Ainsi l’abandon de la baisse des effectifs dans certains établissements et le déblocage de 143 millions d’euros sur 3 ans est positif mais reste insuffisant puisque ne compensant pas la suppression des contrats aidés.
Mentionner l’aide à domicile est essentiel mais les mesures annoncées sur le financement vont permettre 9 mn de plus d’aide par jour sans aucune revalorisation salariale envisagée.
Enfin la mention des aidants est la bienvenue, mais les dispositifs évoqués et la revalorisation des salaires n’est pas abordée ne sont ni chiffrés ni financés ce qui montre bien l’insuffisance de l’engagement de l’État.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut