« Plan Grand Âge et Autonomie »: une seule mesure immédiate concerne l’aide à domicile

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Mercredi 30 mai 2018, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a dévoilé sa feuille de route pour relever le défi du vieillissement de la population à court et moyen terme. Les réactions ont été nombreuses dans le monde de la Silver économie. Les fédérations et associations représentatives de l’aide et des soins à domicile alertent le gouvernement sur l’urgence à mettre en oeuvre une politique résolument ambitieuse.

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a présenté sa feuille de route « Grand âge et
autonomie ». Ce plan porte des mesures de court terme pour soutenir les établissements et, dans
une moindre mesure, le domicile, dans l’attente d’ouvrir une large concertation pour revoir la
manière dont notre société aide les personnes âgées.

A quand un 5ème risque de protection sociale ?

Pour les fédérations et associations représentatives de l’aide et des soins à domicile, ces mesures sont loin de la mise en place du 5ème risque de protection sociale que le Président de la République avait annoncé envisager pour répondre à l’enjeu du financement de l’aide à l’autonomie.
Les fonds annoncés par la ministre rappellent les fonds appelés « de restructuration ou d’appui », des financements non pérennes et largement insuffisants mis en place par les gouvernements précédents. Les fédérations et associations représentatives de l’aide et des soins à domicile sont toujours en attente d’une vraie réforme du financement de l’aide à l’autonomie, qui puisse répondre – et de manière pérenne – aux enjeux du secteur.

ad pa admr

Une seule mesure immédiate concerne l’aide à domicile

Une seule mesure immédiate du Plan « Grand âge et autonomie » détaillé par la Ministre concerne l’aide à domicile. Elle consiste à prévoir un financement de 100 millions d’euros sur 2 ans (2019-2020). Cette somme n’est pas à la hauteur des enjeux du soutien à domicile des personnes âgées. De plus, elle correspond au financement que la Loi de financement de la sécurité sociale (LFSS 2018) a soustrait au secteur du domicile pour le transférer aux établissements. Ainsi, le gouvernement a supprimé de façon permanente 100 millions d’euros pour le domicile en 2018 pour n’en rendre que la moitié sur deux ans.
Les fédérations et associations représentatives de l’aide et des soins à domicile se sont toujours montrées prêtes à participer à tous les travaux et toutes les concertations pour élaborer une nouvelle politique d’accompagnement des personnes âgées. Elles alertent cependant le gouvernement sur l’urgence à mettre en oeuvre une politique résolument ambitieuse afin d’éviter de mettre plus gravement en danger les services à domicile et les personnes accompagnées.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

1 réflexion sur “« Plan Grand Âge et Autonomie »: une seule mesure immédiate concerne l’aide à domicile”

  1. J ai travaillé 2 mois cette été pour une association d aide a domicile. J ai du assurer ma voiture pour transporter les bénéficiaires + 52e mon temps de déplacements d une personne a l ‘autre pas payé tous ca pour un smic et j ai rencontré une grande misère social !!!Reveillez vous une France qui traite mal nos « vieux »donne une salle image à notre jeunessse..ils ont bossé et méritent le respect et le bien vieillir ou et cette bieveillance ,le lien social,la cohésion que vous utilisez a tout bout de champ!!J ai honte et peur de vieillir et de devoir vivre ça

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut