Retour sur les activités et l’engagement de la filière gériatrique Sud Val de Marne – Nord Est Essonne pendant l’épidémie de coronavirus

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Les directions des Hôpitaux Confluence Val-de-Marne-Essonne et du GHU AP-HP. Hôpitaux universitaires Henri-Mondor, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), souhaitent souligner les activités et l’engagement de la filière gériatrique co-portée par le Centre Hospitalier Intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges (GHT Hôpitaux Confluence Val-de-Marne-Essonne) et l’hôpital Dupuytren (GHU AP-HP. Hôpitaux universitaires Henri-Mondor) pendant la période d’épidémie de coronavirus du printemps 2020.

Les directions souhaitent notamment mettre l’accent sur la mise en place de l’astreinte gériatrique, sur l’organisation d’une équipe mobile extra-hospitalière renforcée et sur la mise en application et le suivi du déconfinement dans les EHPAD. La filière gériatrique Sud Val-de-Marne et Nord-Est Essonne (FG) a pleinement démontré son efficacité en menant à bien ces trois missions essentielles à son territoire.

Pendant la crise du coronavirus, les missions des filières gériatriques (FG) se sont vues fortement renforcées, notamment en ce qui concerne la prise en charge médicale des résidents des EHPAD.

Dans sa doctrine du 26 mars 2020, l’Agence régionale de santé (ARS) a ainsi demandé aux filières gériatriques d’organiser une astreinte territoriale afin de soutenir les EHPAD franciliens.

Fin de vie - Soins palliatifs - Hôpital

Organisation d’une astreinte territoriale

Dès le 02 avril, la FG Sud Val de Marne-Nord Est Essonne avait mis en place une astreinte téléphonique d’appui aux EHPAD de son territoire, disponible 7 jours sur 7, de 8h à 19h. A ce jour, 73 appels d’une moyenne de 10 minutes ont été traités par les équipes, provenant en majorité des EHPAD du territoire et motivés pour la plupart par une demande d’hospitalisation ou de concertation médicale. Parallèlement, la filière gériatrique via l’hôpital Dupuytren a organisé un dispositif de téléconsultation. L’astreinte gériatrique a ainsi pleinement rempli sa fonction de conseil, de participation et d’orientation vers l’hospitalisation dans une période de crise épidémique aiguë.

Des équipes mobiles gériatriques extra-hospitalières renforcées

Le 18 avril 2020, l’ARS a par ailleurs demandé aux établissements de santé porteurs de filière gériatrique de monter des équipes mobiles gériatriques extra-hospitalières renforcées (EMGEH-R), afin d’accompagner sur site les professionnels des EHPAD en fonction des problématiques identifiées. Les objectifs de ces équipes mobiles étaient les suivants : prendre en charge individuellement les résidents et organiser leur hospitalisation si nécessaire, mais aussi définir un plan d’action adapté à la situation de l’établissement et projeter les compétences et ressources nécessaires pour faire face aux difficultés rencontrées, en lien avec l’ARS Ile-de-France. A ces missions, s’ajoutait le suivi de la campagne de dépistage par PCR pour les résidents et les professionnels des EHPAD.

Alors que l’équipe mobile de gériatrie extrahospitalière (EMGEH) a très récemment été mise en place sur l’hôpital Dupuytren (janvier 2020), lorsqu’elle était encore en phase de déploiement, elle a montré sa capacité d’adaptation et de collaboration avec les différents interlocuteurs du territoire. Des personnels du CHIV ont été mobilisés pour la renforcer, gériatres, infectiologues, cadres de santé, formateurs IFSI, directeurs opérationnels, qualiticiens et des associatifs en collaboration avec les SAMU 91 et 94. Les équipes ont pu intervenir sur place dans treize EHPAD du territoire de la filière. Autant de plans d’actions ont été élaborés, avec des retours très positifs des EHPAD concernés. 33 établissements ont par ailleurs été contactés pour le suivi des tests PCR, 11 d’entre eux ont été fournis en tests par les laboratoires du GHT Hôpitaux Confluence.

Aide soignante - EHPAD - Maison de retraite - Aide à la personne âgée

Accompagnement progressif du déconfinement

Enfin, depuis le 9 mai 2020, afin d’accompagner progressivement le déconfinement au sein des EHPAD, les missions des filières gériatriques sont à nouveau en adaptation pour répondre pleinement aux évolutions de cette troisième doctrine.

Ainsi, l’équipe mobile gériatrique extra-hospitalière de l’hôpital Dupuytren a été mise à disposition des EHPAD pour avis et téléconsultation si nécessaire. La continuité de l’astreinte téléphonique a été assurée.
Par ailleurs, l’équipe de l’EMGEH-R accompagne le déconfinement, répondant aux sollicitations sur les organisations à mettre en place.

L’équipe de la FG a ainsi répondu à la fois à sa mission d’intervention auprès des résidents, en créant avec souplesse de nouveaux modes de fonctionnement (télémédecine, interventions directes d’hospitaliers en EHPAD en soutien et non en substitution des professionnels de la ville, conseils en nutrition, etc.) et à sa mission de conseil, de formation et de soutien de long terme, en relation avec les interlocuteurs du territoire.

Les directions des Hôpitaux Confluence Val-de-Marne-Essonne et du GHU AP-HP. Hôpitaux universitaires Henri-Mondor souhaitent vivement que ce travail collaboratif de territoire puisse perdurer. Par conséquent, afin d’accompagner au mieux ses partenaires et au vu des missions élargies qui ont été attribuées aux filières gériatriques et aux équipes mobiles, les directions des Hôpitaux Confluence Val-de-Marne-Essonne et du GHU AP-HP. Hôpitaux universitaires Henri-Mondor se proposent de réfléchir, avec l’ensemble des parties prenantes et des autorités concernées, aux moyens à mobiliser pour assurer la pérennité et développer le fonctionnement de ces dispositifs.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page