« Tout citoyen est une personne », un ouvrage pour revisiter les causes des fractures sociales, explorer de nouvelles voies de réforme et investir dans la transformation de l’action publique

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’ouvrage « Tout citoyen est une personne. La France face aux défis de sa protection sociale » écrit par Marie-Anne Montchamp et préfacé par Jean-Louis Borloo sera publié à la fin du mois de juillet aux éditions Ramsay.

Résumé de l’ouvrage « Tout citoyen est une personne. La France face aux défis de sa protection sociale »

Affirmer que tout citoyen est une personne semble purement tautologique et pourtant…
Quand le Comité Consultatif national d’éthique nous révèle frontalement ce que nous ne pouvions ignorer, en France nous reléguons nos personnes âgées, n’est-il pas temps de se ressaisir ?
Or, dans nos vies quotidiennes, le grand parent, même s’il est désorienté, a d’abord un nom, une histoire, un sourire qui le lie à ses proches, à ses voisins. Il est lui-même. Mais dans un couloir aux urgences de l’hôpital, dans la chambre d’un EHPAD ou même plus simplement devant un guichet administratif, le citoyen auquel on a ouvert des droits, l’usager, le patient certes citoyen, est-il encore vraiment une personne ?

C’est là un autre des enseignements de la crise Covid-19.
De l’éloignement des lieux de prise de décision naît un ressentiment tenace… Cette distance indicible et redoutable nous pousse au doute et à la colère… Nous avons pourtant cru sérieusement et sans état d’âme que le traitement collectif de questions strictement individuelles pouvait tenir lieu de réponse aux attentes sociales.

Tout citoyen est une personne, unique, irremplaçable, non substituable, avec ses aspirations, ses choix, ses préférences auxquelles l’ubérisation peut donner l’illusion de répondre, à faible coût et en créant de nouvelles fractures au sein du corps social.
Le hasard de la crise et de ses conséquences nous pousse à l’action. Nous venons de nous doter d’une 5e branche de protection sociale Autonomie. C’est une chance historique de transformation de notre système de protection sociale, pour faire de lui un modèle tout à la fois solidaire et personnaliste, ouvert à tous, quels que soient l’âge, les fragilités ou les accidents qui marquent une vie…
Cette chance, saisissons-la, maintenant avec la mise en oeuvre de la 5e branche autonomie !

L’auteure, par sa connaissance de notre système de protection sociale, par son expérience politique et son engagement militant, propose de revisiter les causes de nos fractures sociales, d’explorer de nouvelles voies de réforme et d’investir dans la transformation de l’action publique.

A propos de l’auteure Marie-Anne Montchamp

Femme politique, engagée pour la cause des plus fragiles, elle est une experte de la protection sociale.

Députée à la commission des finances, secrétaire d’État en charge de la politique du handicap sous la présidence de Jacques Chirac puis de la cohésion sociale sous celle de Nicolas Sarkozy. Sur proposition d’Emmanuel Macron, elle a été élue en 2017 présidente du conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie qui fête ses quinze ans d’existence.

Marie-Anne Montchamp a fait voter la Loi Handicap du 11 février 2005.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut