Un jour, un lauréat : Interview de Mehdi Dutheil, fondateur et directeur des Repas Part’âges et lauréat Nutrition/Gastronomie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le 17 décembre 2020, les Trophées SilverEco et du Bien-Vieillir 2020-2021 ont récompensé 12 lauréats et 3 prix « Coup de cœur ». La rédaction de SilverEco.fr les a rencontré. L’occasion d’échanger avec eux sur leur projet. Mais aussi, sur leurs actions, leurs ambitions et leur expérience SilverEco !

Lauréat dans la catégorie Nutrition/Gastronomie, Mehdi Dutheil est le fondateur et directeur des Repas Part’âges.

SilvereEco.fr : Pour commencer, quels sont les trois ingrédients principaux des Repas Part’âges ?

Medhi Dutheil : Convivialité, gourmandise et équilibre !

Et quel est le résultat final de la recette des Repas Part’âges ?

Des personnes âgées isolées qui se retrouvent pour cuisiner et manger ensemble ! L’objectif est de lutter contre la malnutrition des seniors, la dénutrition, mais aussi contre l’isolement. Les Repas Part’âges ont vraiment pour but de redonner goût à la cuisine aux seniors vivants à domicile ou en établissements, en leur faisant revivre des instants de convivialité et de partage comme quand il y avait encore une famille sous le toit.

Combien êtes-vous dans l’équipe ?

J’ai longtemps été tout seul et c’était compliqué, car il faut être au four et au moulin donc gérer le budget, les finances et la partie administrative tout en étant sur le terrain et proposer des activités aux personnes âgées… Depuis quelques semaines, j’ai la chance d’avoir une petite équipe et l’organisation est plus souple. On est plus réactif avec de meilleures dispositions pour développer l’activité. 

Comment entrez-vous en contact avec les participants ?

Le tout premier Repas Part’âges s’est déroulé dans un établissement où les participants étaient les résidents. Puis sinon il faut être innovant et trouver sans cesse de nouvelles idées pour aller à la rencontre des seniors. Par exemple, aller dans les galeries commerciales à l’heure de l’ouverture et arrêter tous les cheveux blancs qui passent, faire la même chose sur les marchés ruraux etc. Nous sommes aussi en contact avec les mairies qui nous mettent en relation avec leurs citoyens âgés, même si cette pratique a été un peu compromise avec la crise sanitaire. 

Quels conseils donneriez-vous aux futurs candidats ?

De bien penser à leur projet et de ne pas hésiter à sortir des sentiers battus. Je pense qu’il est important, même primordial de bien creuser les valeurs sociales, sociétales et environnementales du projet. Cela permet de gagner en crédibilité et d’approfondir son domaine de connaissance. Il faut être curieux et s’investir à fond ! 

Qu’est ce que ce prix vous a apporté ?

Déjà un contact, une rencontre avec ceux qui ont réalisé physiquement les trophées. Ensuite, beaucoup d’émotions et enfin une mise en relation avec les acteurs et experts de cet écosystème.

Retrouver toutes nos interviews et vidéos sur notre chaîne Youtube !


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut