Cinquième risque

Le cinquième risque, est aussi nommé « Risque Dépendance ou Perte d’Autonomie ». On parle également de « 5ème branche ».

Il s’agit d’une couverture, ou encore une garantie dépendance qui vient s’ajouter au 4 branches de la sécurité sociale. Les fondations de ces branches remontent à 1945 : branches maladie, accidents du travail, vieillesse (retraite) et famille.

L’objectif est donc d’ajouter une branche qui serait dédiée à la dépendance notamment lié à l’avancée en âge et à la perte d’autonomie.

Bien entendu la question des pistes de financement de cette politique de soutien à l’autonomie est au cœur des débats.

> Plus d’informations sur le Cinquième risque dépendance – autonomie

Trouver une solution relative à la perte d’autonomie

Les actualités 5ème risque :

Roselyne BACHELOT-NARQUIN lance un appel à projets pour prévenir la perte d’autonomie grâce à une activité physique et sportive adaptée

Roselyne BACHELOT, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, vient de lancer un appel à projets consacré à l’organisation d’une offre d’activité physique et sportive adaptée, destinée aux séniors en voie de fragilisation, pour leur permettre de préserver ou de maintenir leur autonomie.

Débat national sur la dépendance : Restitution des travaux des quatre groupes de travail sur la prise en charge de la dépendance à Roselyne BACHELOT

Les quatre rapports des quatre groupes de travail sur la prise en charge de la dépendance ont été remis ce jour à Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale.

Débat national sur la dépendance : Synthèse des travaux du groupe de travail « Accueil et accompagnement des personnes âgées »

Cette synthèse a été présentée ce jour à l’occasion d’une conférence de presse du Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale.

Les débats du groupe 3 consacrés au thème de l’accueil et de l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie ont été conduits entre les mois de février et juin 2011. Le groupe été modéré par Mme Evelyne Ratte, conseiller-maître à la Cour des comptes dans le cadre du débat national sur la dépendance initié par la ministre des solidarités et de la cohésion sociale.

Débat national sur la dépendance : Synthèse des travaux du groupe de travail « Stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées »

Cette synthèse a été présentée ce jour à l’occasion d’une conférence de presse du Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale.

En dépit de difficultés conventionnelles et de statistiques manquantes, les surcoûts de la dépendance peuvent être estimés à près de 34 Md€ ; ils sont couverts à environ 70% par la puissance publique (24 Md€). La couverture de la dépendance apparaît par conséquent relativement importante en France ; une comparaison internationale confirme ce constat d’un socle public puissant.

Débat national sur la dépendance : Synthèse des travaux du groupe de travail « Enjeux démographiques et financiers de la dépendance »

Cette synthèse a été présentée ce jour à l’occasion d’une conférence de presse du Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale.

Les perspectives d’évolution de la population de personnes âgées dépendantes résultent de deux types de facteurs : premièrement le vieillissement de la population, deuxièmement l’évolution des déterminants sanitaires et sociaux qui, à chaque âge, influent sur le risque de dépendance.

Débat national sur la dépendance : Synthèse des travaux du groupe de travail « Société et vieillissement »

Cette synthèse a été présentée ce jour à l’occasion d’une conférence de presse du Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale.

Une double conviction a animé ce groupe de travail.

  • La prise en charge de la perte d’autonomie des personnes âgées sera d’autant meilleure que les français accepteront le vieillissement comme un élément positif de leur parcours de vie.
  • La dynamique du lien social, l’intégration dans la ville et le quartier, dans les réseaux sociaux, qu’ils soient familiaux ou amicaux, sont des composantes essentielles du bien vieillir et de la prévention de la perte d’autonomie.

La CNAV, le RSI et la MSA s’engagent ensemble sur la prise en charge de la dépendance

Dans le contexte du débat initié par les pouvoirs publics sur la prise en charge de la dépendance, la CNAV, la MSA et le RSI adoptent une délibération commune en faveur d’une politique active de prévention de la perte d’autonomie à destination des personnes âgées. Pour les trois principales caisses de retraite en France, cette politique peut contribuer à juguler les dépenses liées à la compensation de la perte d’autonomie.

Débat national sur la Dépendance 27 mai 2011 : Les Réseaux de santé Gérontologiques développent le maintien à domicile pour faire face à la dépendance

A l’occasion du débat interdépartemental sur la dépendance en Ile‐de‐France qui se déroulera le 27 mai 2011 à la MAISON DE LA CHIMIE, Le Docteur Marie‐France MAUGOURD, présidente de la FREGIF, démontrera la solution innovante que représentent les Réseaux de santé Gérontologiques pour faire face à la dépendance.

Aide aux Aidants : Les séjours de répit du Groupe Mornay

Le Groupe Mornay organise cette année deux séjours destinés respectivement aux aidants familiaux accompagnés d’une personne âgée dépendante ou d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou de troubles cognitifs. Ces séjours visent à offrir des moments de répit aux familles qui bénéficient d’un environnement adapté à la personne aidée et à l’aidant.

Discours de clôture de Roselyne Bachelot lors du premier débat interdépartemental

Le premier débat interdépartemental sur le thème de la dépendance s’est déroulé en pays de la Loire le 18 Avril 2011 en présence de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale. Roselyne Bachelot a commencé par louer la qualité des échanges lors de cette journée avant de revenir sur la suite du programme de ce débat national.

Financement de la dépendance : pour Marie-Anne Montchamps il reste de la place pour la prévoyance

A l’occasion de son discours de clôture du débat interdépartemental sur la dépendance Mardi 19 avril, Marie-Anne Montchamps a commencé son propos en rappelant les acquis en matière de dépendance : l’Etat dépense 25 milliards par ans pour la dépendance, il y a eu la création de l’APA, le financement des EHPAD, la professionnalisation des métiers et l’aide aux aidants.

L’assurance dépendance obligatoire : une idée qui déplait aux français

Un sondage CSA indique que 57% des français ne souhaitent pas qu’une assurance dépendance obligatoire soit mise en place pour financer le cinquième risque.

Corrélativement, seulement 49% des personnes entre 45 et 75 ans se disent préoccupées par le risque de perte d’autonomie. Cela reste assez faible, bien que 84% jugent que ce sujet est une des priorités nationales.

Retour en haut