Découvrez le témoignage poignant d’un auxiliaire de vie Auxiliadom

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Felipe ORDONEZ est auxiliaire de vie depuis près de 10 ans et travaille depuis 2 ans chez Auxiliadom, c’est à cette occasion qu’il rencontre Mme Richard lors d’une mission. A l’origine, il devait intervenir pour un retour à la domicile suite à une fracture à la jambe de Mme Richard, son témoignage nous montre un autre aspect du métier d’auxiliaire de vie et du quotidien que vivent les personnes âgées en perte d’autonomie.

Mme Richard et Felipe Ordonez.jpg

Une rencontre bouleversante

Lors de sa rencontre avec Mme Richard, Felipe a attendu longtemps avant qu’elle ne lui ouvre la porte. Lorsque Mme Richard a enfin réussi à l’accueillir, l’auxiliaire de vie a vu apparaître devant lui un corps à quatre pattes, presque nu et en couche. La résidente était malvoyante, avait la jambe cassée et était en crise de diarrhée.

Choqué par la scène, Felipe l’a de suite pris dans ses bras pour la rassurer. Dans son lieu de vie, il n’y avait qu’un matelas dans un piètre état, une armoire et une table avec une télévision. Pour commencer, il décida de la laver. Lorsqu’il chercha ses vêtements, il se rendit compte qu’elle n’avait qu’un pantalon d’hôpital.

Bouleversé, l’auxiliaire de vie est parti lui acheter une tenue propre, des couches, des denrées et des médicaments pour la diarrhée : il est resté plus de trois heures sur place alors qu’il avait été appelé seulement pour une prestation d’une heure, ne pouvant la laisser comme cela.

logo_auxiliadom

Par la suite, Felipe a travaillé conjointement avec l’assistante sociale d’Auxiliadom pour lui trouver de quoi s’habiller et améliorer son quotidien. L’entreprise a également décidé de faire un appel aux dons auprès de son personnel pour redonner une vie plus digne à Mme Richard, touchée par son histoire. 

L’histoire de vie de Mme Richard

Aidant, Aide aux AidantsLe mari de Mme Richard est mort jeune. Sans son conjoint, elle n’avait pas la force de continuer. Elle s’est retrouvée seule à devoir payer ses factures et n’a pas su faire les démarches nécessaires.

Felipe Ordonez n’oubliera jamais cette rencontre. Au-delà du lien professionnel, il s’est lié un vrai lien d’amitié entre les deux individus, qui dure depuis déjà un an et demi.

Le témoignage de l’assistante sociale Auxiliadom

« Le jour de ma visite à domicile, Mme RICHARD vient seulement de rentrer de l’hôpital, son pantalon est à ses pieds, elle met plus de 15 minutes à ouvrir la porte. Je l’aide alors à se rhabiller et réalise le vide colossal dans sa penderie. Des victuailles ont pourri dans sa cuisine, je l’aide à se débarrasser de ces choses.

Je réalise alors que la plupart des papiers que nous recherchons ne sont plus au domicile, il ne reste que des papiers d’avant 2007 et quelques-uns récents. Des chèques manquent dans son chéquier(…) Mme Richard n’a plus rien chez elle. Son appartement est désespérément vide.

J’ai alors immédiatement fait appel au CLIC, l’assistante sociale a été d’une aide remarquable, nous avons ensemble pu récupérer de nombreux papiers et faire avancer les dossiers avec le concours de l’assistante sociale de l’hôpital et du département. (…) 

M. Ordonez, très touché par la situation de Mme Richard a fait beaucoup d’heures bénévolement afin de l’aider. Aujourd’hui, elle doit encore payer une facture de 25 000 euros à l’hôpital qui a soigné sa fracture. Nous espérons pouvoir démêler cette histoire sans dégâts ».

Ce qu’il faut retenir de cette histoire, c’est qu’en France, il existe de nombreuses autres « Mme Richard », c’est donc l’affaire de tous.

Lire aussi : Maltraitance des personnes âgées : prévenir, reconnaître les signes et lutter contre le phénomène


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut