Hygiène bucco-dentaire : la brosse à dents, une alliée de taille

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Partager cet article

Vous le savez d’ores-et-déjà, une bonne santé bucco-dentaire permet de tenir à distance bon nombre de maladies. Pour cela, rien que la brosse à dents, associée à un bon brossage, peut vous permettre de conserver une bonne hygiène et donc, prévenir les complications : dénutrition, maladies cardio-vasculaires…

Hygiène bucco-dentaire - Brosse à dents - Santé bucco-dentaire

Prendre soin de son hygiène bucco-dentaire

Un brossage de dents régulier et adapté est l’unique manière d’éliminer la plaque dentaire, il est donc primordial de veiller à conserver une bonne hygiène bucco-dentaire. « Le bon rythme, c’est le matin et le soir pendant deux minutes minimum, avec une brosse à poils souples pour éviter de traumatiser la gencive », explique le Dr Jean-Marc Dersot, chirurgien-dentiste à Paris et spécialisé en parodontologie.

Pour compléter l’utilisation de la brosse à dents, il est recommandé d’utiliser des brossettes interdentaires, à passer lentement entre chaque espace. Brosses et brossettes sont à changer tous les 3 mois pour être efficaces contre la plaque dentaire.

Quant au dentifrice, il est préférable d’utiliser les produits riches en fluor. Enfin, un suivi chez le dentiste une à deux fois par an est indispensable pour repérer un éventuel problème caché.

> Lire aussi : Enquête « UFSBD / Pierre Fabre Oral Care » : la santé bucco-dentaire des français : des pratiques variées et perfectibles

Stabiliser le diabète

Hygiène bucco-dentaire - Brosse à dents - Santé bucco-dentaireLes experts ont expliqué que le bon usage de la brosse à dents permettrait de stabiliser le diabète. « Les bactéries présentes en bouches sont responsables d’une inflammation aggravant la résistance à l’insuline », explique le Dr Emilie Montasstier, spécialiste en diabétologie et nutrition au CHU de Toulouse et chercheur à l’Inserme.

Les éliminer régulièrement aide au contrôle de la glycémie et à la lutte contre le diabète, au point de diviser par deux le risque de développer un diabète non insulino-dépendant (type 2), chez une personne en bonne santé.

> Lire aussi : Sénior’Sourire 2016 : nouvelle campagne de prévention à l’hygiène bucco-dentaire de nos aînés

Diminuer le risque d’infarctus et d’AVC

Selon une synthèse d’analyses publiée en février 2017 dans la revue « Cardiovascular Disorders », une bonne utilisation de la brosse à dents permet de diviser par deux le risque d’infarctus et d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) chez les personnes souffrant d’un problème bucco-dentaire. Un bon brossage permettrait donc de protéger son coeur.

Quelques signes d’alerte

Les affections bucco-dentaires ne sont pas systématiquement douloureuses. Plusieurs signes doivent attirer l’attention et inciter à consulter rapidement un dentiste :

  • Des saignements lors du brossage des dents ou en mangeant
  • Une sécheresse buccale
  • Une couleur anormale de la gencive
  • La mobilité des dents
  • Une mauvaise haleine

Pourtant, selon une enquête « UFSBD / Pierre Fabre Oral Care » de 2017, pour les Français, la sensibilité et le saignement ne semblent pas être interprétés comme des pathologies puisque 52 % de ceux qui souffrent de saignement ne sont pas allés chez le dentiste depuis plus de 1 an et 77 % de ceux qui se déclarent en bonne santé dentaire souffrent de sensibilité de temps en temps.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut