Japon : la police propose aux seniors âgés de ne plus conduire en échange de promotions au restaurant

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Après avoir constaté un accroissement des accidents de la route impliquant des seniors, la police japonaise de la province d’Aichi vient de lancer une opération pour le moins insolite : elle propose désormais aux personnes âgées de plus de 75 ans de ne plus conduire en échange de réductions dans une chaîne de restaurants locale.

Rendre son permis en l’échange de promotions

Vieillissement du JaponSugakiya, la chaîne de restaurants en question, compte 176 enseignes dans le secteur, a été associée au projet et offre la possibilité aux conducteurs de plus de 75 ans d’abandonner leur permis de conduire contre une ristourne de 15% sur le ramen, une soupe aux nouilles très appréciée dans l’archipel.

Bien qu’amusante aux premiers abords, cette mesure entre en vigueur autour d’un contexte important : la population du Japon est vieillissante, avec 19 millions de personnes de plus de 75 ans, un nombre qui a doublé en une décennie et qui, pour conséquence, entraîne une augmentation des accidents impliquant des conducteurs âgés.

Lire aussi : Le Japon compte plus de personnes âgées de plus de 75 ans que d’enfants

Conduire, une situation dangereuse pour les seniors japonais

Selon Asahi Shimbun, un quotidien local, les plus âgés représentent 13 % des morts sur les routes. Au Japon, un check-up est pourtant réalisé tous les 3 ans, mais il n’y pas malheureusement pas assez de médecins pour détecter la démence ou toute autre pathologie neurodégénérative.

Japon - personnes âgées - senior - vieillissementLes accidents de la route, causés dernièrement par des aînés au Japon, ont attiré l’attention du public, par exemple :

  • un conducteur âgé de 87 ans a percuté un groupe d’écoliers avec son camion, tuant un jeune garçon et blessant 11 personnes. Il n’a par la suite pas été capable de dire d’où il venait.
  • une femme de 82 ans a quant à elle percuté un couple de piétons à Tokyo.
  • un grand-père a écrasé un membre de sa famille sur un parking, alors qu’il reculait pour se garer.

Convaincre les personnes âgées d’arrêter de conduire a pour objectif de réduire les accidents de voiture et la mortalité routière dans l’archipel. D’autres préfectures ou villes au Japon offrent également des remises ou des prestations compensatoires.

Lire aussi : Vivre vieux : les recettes japonaises et italiennes de la longévité

La capitale Tokyo également engagée

Le vieillissement de la population japonaiseA Tokyo, la capitale du Japon, les personnes âgées peuvent se voir offrir un « certificat de super-conducteur », en échange de leurs permis pour les récompenser de leurs années de conduite. Ce dernier donne accès à des réductions commerciales dans les magasins, les bains publics, les pharmacies, les salons de coiffure, les parcs, les transports en communs ou encore les taxis.

Taa Shinen, un prêtre bouddhiste presque centenaire (97 ans), a d’ailleurs récemment donné l’exemple en rendant volontairement son permis de conduire. Ce dernier a déclaré qu’il craignait de causer un accident même s’il est très prudent. Il a également ajouté qu’il est « stupide d’essayer de conserver son permis juste par fierté ».

Par ailleurs, le Japon mise énormément sur la commercialisation des voitures autonomes, qui devraient arriver sur le marché d’ici 2017.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page