La Fédération des Ascenseurs interpelle les candidats à l’élection présidentielle

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : MONTE ESCALISER & ASCENSEUR PRIVATIF

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La Fédération des Ascenseurs a tenu à interpeller les candidats à l’élection présidentielle pour connaître leur position et leurs engagements concrets concernant l’adaptation de l’habitat.

Placer l’adaptation de l’habitat au cœur du débat

Près de la moitié des Français vivant en habitat collectif n’ont pas accès à l’ascenseur, et la majorité des immeubles construits aujourd’hui n’en intègrent pas. Or, 3 Français sur 10 auront plus de 60 ans en 2035.

Face à l’allongement de la durée de la vie, tous plébiscitent le maintien à domicile. Anticiper l’adaptation de l’habitat pour répondre aux besoins de mobilité de la population et d’accès au logement est donc devenu un enjeu de société majeur.

Paradoxalement, l’adaptation de l’habitat et l’accessibilité semblent, d’après la Fédération des Ascenseurs, « être mis à l’écart des débats actuels ».

L’accès au logement sous-estimé d’après la Fédération des Ascenseurs

La France continue à concevoir des immeubles à hauteur limitée, par conséquence sans ascenseur, cédant ainsi à une politique d’investissement sur le court terme.

La France accuse d’ailleurs un retard en la matière avec un taux d’équipement en ascenseur qui n’a pas évolué depuis 30 ans. En effet, aujourd’hui, près d’un Français sur 2 vivant en logement collectif ne bénéficie pas d’ascenseur (d’après l’INSEE).

Un constat contradictoire lorsque l’on sait que 70 % des Français estiment nécessaire l’installation d’un ascenseur avant le 4ème étage et que 76 % d’entre eux plébiscitent le maintien à domicile.

Ascenseur - Mobilité Verticale

Des engagements attendus sur des mesures précises

« Après avoir sensibilisé les responsables politiques à ces enjeux, nous avons voulu interpeller solennellement les candidats à l’élection présidentielle sur ce sujet, en leur faisant valoir par écrit nos interrogations qui sont celles, d’une certaine façon, de la société. Au-delà du consensus de principe sur ces priorités, il faut aller plus loin : les actions concrètes ne sont pas au rendez-vous des programmes à ce jour. »

« Et si la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement de décembre 2015 a vocation à aller dans ce sens, à accompagner ces évolutions, force est de constater un écart sinon une contradiction entre la réalité en matière d’habitat collectif et l’affichage de la loi. » explique Pierre Hardouin, Président de la Fédération des Ascenseurs.

Lire aussi : Silver économie : les points de vue des candidats à la présidentielle exposés lors de SilverNight

L’adaptation du logement : un enjeu d’intérêt général pour la Fédération des Ascenseurs

Cet enjeu d’intérêt général, la Fédération des Ascenseurs en a fait une priorité.

Elle a d’ailleurs émis des propositions concrètes dans un Manifeste publié fin 2016 et réalisé, début 2017, un guide à destination du grand public consacré au « bien vieillir chez soi » qui livre informations pratiques et conseils pour anticiper ces mutations en adaptant son habitat au maintien à domicile.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut