La téléconsultation s’attaque à la dénutrition des personnes fragilisées : NutriD : 1ère plateforme dédiée à la nutrition

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La dénutrition, résultat « d’un déséquilibre entre les apports et les besoins de l’organisme », affecte 2 millions de patients en France, dont 270 000 en EHPAD et 400 000 personnes âgées à domicile. Dans un contexte de crise sanitaire sans précédent qui bouleverse le fonctionnement de la consultation médicale, comment en prévenir les symptômes et consulter un professionnel malgré les restrictions de déplacement ?

La téléconsultation semble s’imposer comme une des solutions efficaces pour répondre à cette problématique (5,5 millions entre mars et avril 2020). Cette solution palie la désertification médicale et permet aux personnes vulnérables d’obtenir une aide rapide et sans risques de contamination.

NutriD, la première plateforme de téléconsultation dédiée à la nutrition des personnes fragilisées

Fort de ce constat, Nutrisens, spécialiste de la nutrition clinique et de l’alimentation médicale, a développé NutriD, la première plateforme de téléconsultation dédiée à la nutrition des personnes fragilisées : personnes âgées, personnes isolées et à mobilité réduite, patients atteints du COVID-19, ou bien encore patients en sortie d’hospitalisation.

Cet outil permet de consulter en ligne, pendant 30 minutes, l’un des 70 diététiciens-nutritionnistes du réseau et d’obtenir un programme de nutrition personnalisé permettant d’améliorer l’état de santé des personnes fragilisées (à noter que certaines mutuelles remboursent les consultations diététiques). La communauté d’experts Nutrisens participe par ailleurs à la formation des équipes en EHPADs, contribuant ainsi à l’amélioration du traitement de la dénutrition dans ces institutions par une meilleure détection et prise en charge.

Aline Victor, chef de projet de Nutrisens, déclare : « Nous avons développé cette plateforme pour accompagner les personnes à domicile qui auraient besoin de mieux comprendre comment prendre soin de leur santé au travers de leur alimentation, mais aussi les aidants des personnes fragilisées par l’âge ou la maladie »


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page