ST3 version GPRS : SOLEM annonce le lancement du dernier né de sa gamme téléassistance

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La gamme ST3 du fabricant de dispositifs de téléassistance SOLEM a été lancée il y a maintenant un an (voir notre article à propos du lancement de cette nouvelle gamme). Le fabricant français basé dans l’Hérault annonce aujourd’hui le lancement d’une version GPRS du modèle ST3.

Téléassistance GPRS : un « must have »

SOLEM propose depuis 2007 aux principaux acteurs de la téléassistance une gamme complète de transmetteurs de téléalarme. L’industriel a par ailleurs été parmi les premiers à adapter ses produits à la téléassistance en dégroupage total.

« le succès de notre précédente gamme GPRS SCT1 auprès des opérateurs de téléassistance pour personnes âgées s’explique par le fait que nous avons été les premiers à proposer une offre réellement adaptée aux besoins des téléassisteurs sur un marché qui a été obligé de s’adapter rapidement aux abonnements de plus en plus nombreux en dégroupage total » Explique Stéphane TRABUCHET – Directeur Commercial de SOLEM.

Il est en effet important de noter que la technologie GPRS, également appelée Machine to Machine ou M2M, et consistant à transférer des données sur le réseau GSM, s’est imposée comme la solution à l’équipement de plus en plus fréquent de lignes téléphoniques en dégroupage total chez les abonnés à un service de téléassistance.
La raison est un peu technique mais tâchons de l’expliquer simplement :
– Dans le secteur de la téléassistance les terminaux classiques installés au domicile des personnes âgées envoient leurs informations d’alertes sur le réseau téléphonique par l’intermédiaire de protocoles sécurisés et en utilisant des DTMF (les « notes de musique » émises par votre téléphone quand on compose un numéro). Le problème vient du fait que la transmission de ces protocoles DTMF n’est plus garantie quand on est connecté via une BOX ADSL, ce qui est le cas de plus en plus de français, et que le message d’alarme est modulé en VoIP (Voix sur IP).
– S’ajoute à cela que les terminaux de téléassistance visent à garantir la sécurité des personnes, et qu’il doivent pouvoir fonctionner même en cas de coupure de courant, ce qui n’est pas le cas des BOX Internet.

Pour ces deux raisons principales le GPRS s’est imposé comme la solution sécurisée de transmission des données d’alerte dans le secteur de la téléassistance, d’autant que du fait de la dérèglementation des Télécom il peut arriver, même si les cas constatés sont encore rares, que des appels émis depuis une ligne « classique » soient transférés en VoIP par l’opérateur téléphonique et ce de manière transparente pour l’utilisateur…

SOLEM continue donc de faire de la téléassistance GPRS sa spécialité en adaptant sa nouvelle gamme ST3 pour répondre à cette problématique technique et permettre aux téléassisteurs d’honorer la qualité des services qu’ils proposent aux abonnés.

Les caractéristiques techniques du ST3-GPRS de SOLEM

  • Antenne GSM intégrée
  • Back-up par SMS
  • Messages vocaux paramétrables
  • Téléparamétrage des données en IP et update du firmware à distance
  • Affectation du médaillon d’appel à distance par la centrale d’appel
  • Compatible avec divers périphériques (fumée, chute, pilulier, tirette de douche…)
  • Compatible avec les principaux opérateurs de téléphonie

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


3 réflexions sur “ST3 version GPRS : SOLEM annonce le lancement du dernier né de sa gamme téléassistance”

  1. Je trouve que la téléassistance est une très bonne invention car c’est bien pratique pour les vieilles personnes et je vais aller voir ce que propose ce nouveau modèle qui est en plus Français.

  2. Bonjour,

    C’est une belle avancée je trouve qui prend en compte de plus en plus les personnes en situation d’isolement et dans un état fragile. La version GPRS devrait faciliter les échanges et leur localisation pour une intervention plus rapide.

    1. Merci pour ce commentaire mais il s’agit ici de GPRS (transfert de données sécurisées) et non pas de GPS, aussi la localisation n’est pas l’objectif de cette technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page