Google veut créer une salle de bain connectée !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : OBJETS CONNECTES & DOMOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

A l’heure où le vieillissement de la population se fait de plus en plus sentir, des géants comme Google tendent à s’intéresser au marché. La firme a déposé un brevet pour présenter un projet de salle de bain entièrement connectée ! Cette dernière serait capable de mesurer l’état de santé de ses utilisateurs et de transmettre les données médicales à des médecins.

salle de bain-sdb

Google est en train de repenser la salle de bain comme un espace dont les fonctionnalités ne se limiteraient plus seulement à l’hygiène mais aussi à la santé de ses occupants. A ce titre, le Bureau américain des brevets et marques de commerce a reçu un brevet présentant plusieurs innovations liées à la salle de bain connectée.

Lire aussi : Google investit dans la santé connectée

La salle de bain pourrait identifier d’éventuels problèmes du quotidien

La dite salle de bain serait équipée de capteurs permettant de suivre et de mesurer la santé de l’utilisateur au quotidien. En effet, chaque objet serait conçu pour évaluer les conditions de santé, qu’il s’agisse du tapis, de la baignoire, ou encore du siège des toilettes.

Utilisés conjointement, ces objets connectés permettraient de suivre l’évolution des systèmes cardiovasculaires, nerveux, musculaires… et de pouvoir déceler les anomalies :

  • Le miroir pourrait enregistrer la couleur de peau de son utilisateur au cours de l’année et en déduire son volume sanguin
  • La baignoire aurait la possibilité d’évaluer la pression sanguine et les mouvements des tissus internes à partir d’ondes sonores et de leurs échos
  • Les toilettes pourraient mesurer la pression sanguine via des capteurs

Avec le consentement des usagers, les données collectées seraient directement transmises aux professionnels de santé, par exemple le médecin généraliste.

Un usage de cette technologie pour le moment hypothétique

logo google

Même si cette invention semble « révolutionnaire », elle n’en est pas moins intrusive, et il ne s’agit pour le moment que d’un brevet qui pourrait ne jamais être concrétisé. Les géants de la technologie développent en permanence de nouvelles idées, brevetées dans l’immédiat pour s’assurer leur propriété.

De plus, Google n’est pas le premier de la liste à se lancer dans la santé connectée, se distinguent également du lot Toshiba, Withings, Samsung ou encore Huawei.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page