L’entraînement cérébral permettrait aux seniors de conduire plus longtemps selon une étude

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : MOBILITE & TRANSPORTS

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’entraînement cérébral permettrait aux seniors de conduire plus longtemps, selon une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Etat de Pennsylvanie. Celle-ci, publiée dans la revue « The Gerontologist », s’est concentrée sur plus de 2 000 personnes de plus de 65 ans, toutes en état de conduire.

Voiture - senior au volant - mobilité des seniors

Les modalités de l’étude

Pour cette étude, une équipe de chercheurs de l’université d’État de Pennsylvanie a évalué les effets de différents programmes d’entraînement cognitif sur l’arrêt de la conduite des interrogés, divisés en 4 groupes :

  • Raisonnement : casse-têtes, stratégies de résolution de problèmes,
  • Mémoire : liste de mots pour s’aider dans la vie quotidienne (listes de courses ou de choses à faire),
  • Attention partagée : montrer aux participants plusieurs objets sur l’écran pendant un court instant avant de leur poser des questions sur ce qu’ils avaient vu,
  • Aucun entraînement

Les personnes affectées aux deux premiers groupes se servaient de stylos et de papier pour leurs exercices, tandis que les participants au groupe d’entraînement de l’attention partagée utilisaient un programme informatique.

Lire aussi : Qu’en est-il de la mobilité des seniors en France ?

Les participants ont été évalués 7 fois durant les des 10 dernières années, les membres des 3 groupes ont suivi 10 heures d’exercices au total, certains participants ont également été sélectionnés pour recevoir 10 heures d’entraînement supplémentaire.

L’importance de la conduite pour les seniors

Une autre étude montrait qu’abandonner la conduite réduisait de 51 % de la taille des cercles sociaux des personnes âgées, et que cela doublait le risque de développer des symptômes de dépression.

Lire aussi : Mobilité : une étude fait le lien entre arrêt de la conduite et isolation accrue des seniors

En outre, cet abandon était associé à un risque presque cinq fois plus important d’être admis dans un établissement de type maison de retraite.

Conduire est une liberté que beaucoup de seniors veulent à tout prix garder. Entraîner son cerveau pour qu’il raisonne mieux et plus rapidement serait une des clés pour conserver cette indépendance.

Des résultats impressionnants

Les résultats montrent que les personnes ayant suivi l’entraînement du raisonnement et l’entraînement de l’attention partagée avaient entre 49 et 55% de chances en plus d’être toujours en train de conduire 10 ans après le début de l’étude par rapport à celles n’ayant suivi aucun entraînement.

Quant aux personnes qui ont suivi l’entraînement de perfectionnement, elles avaient quant à elles 70% de chances en plus d’être toujours conductrices.

Et pour l’avenir ?

Les chercheurs envisagent dorénavant de poursuivre leurs recherches sur l’effet de l’entraînement cognitif (ou cérébral), cherchant en particulier à observer les bénéfices potentiels de la plateforme de jeux vidéo Xbox Kinect.

Lire aussi : Lancement d’un livre blanc « Sécurité routière : 10 propositions pour 2017 » avec un focus sur les seniors


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


3 réflexions sur “L’entraînement cérébral permettrait aux seniors de conduire plus longtemps selon une étude”

  1. macquet dominique

    Bonjour,
    nous sommes un centre de formation de sécurité routière en entreprise prenant appui sur une auto école forte de cinq agences.
    .
    Nous nous intéressons fortement à la conduite des seniors ainsi qu’à la conduite des handicapés . Nous pensons nous investir sur ces marchés qui requièrent à notre avis attention et envie.
    De ce fait vos informations très pertinentes nous intéressent et nous serions ravis de nous abonner à votre newsletter.
    Bonne journée.

  2. Bonjour,
    je suis a la recherche de l’étude mentionné dans cet article, pourriez vous m’aider?
    bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page