Semaine nationale de la dénutrition : La dénutrition, tous concernés !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La troisième Semaine nationale de la dénutrition se tiendra du 18 au 25 novembre 2022. Fort du succès des éditions précédentes, la sensibilisation du grand public prend de l’importance et doit être poursuivie pour informer le plus grand nombre sur les conséquences de la dénutrition, mais aussi sur les solutions existantes. Cet événement s’inscrit dans le Programme National Nutrition Santé 2019-2023 et est soutenu par le ministère des Solidarités et de la Santé.

Le Collectif de lutte contre la dénutrition est fondé en 2016, sous l'impulsion du Professeur Eric Fontaine. Il agit dans le cadre de la prévention, du dépistage et de la prise en charge des patients souffrant de cette maladie. Ce n'est qu'en 2020 que le ministère des Solidarités et de la Santé désigne Le Collectif pour l'organisation de la Semaine Nationale de Dénutrition.

La dénutrition : un réel risque pour la santé

Pour prendre au sérieux ce problème, il est important de comprendre ce que ce terme veut dire. La dénutrition est donc un état pathologique qui se caractérise par une déséquilibre de la balance énergétique. « C’est-à-dire une insuffisance des apports au regard de nos besoins nutritionnels. » Cette maladie entraînent de nombreuses complications comme une déficience immunitaire aiguë qui peut déboucher par la suite sur d’autre infections jusqu’à la mort.

Dénutrition : une pathologie pas si simple à repérer

En France, 2 millions de personnes sont en situation de dénutrition, dont 400 000 personnes âgées à domicile et 270 000 personnes âgées en Ehpad.

La dénutrition résulte d’un apport nutritionnel inférieur aux besoins de l’organisme. Elle est le plus souvent liée à une perte d’appétit en rapport avec une maladie aiguë ou chronique, ou un ensemble de facteurs favorisants (troubles de la mobilité, troubles bucco-dentaires, isolement social…). Certaines maladies entraînent aussi une mauvaise assimilation des aliments. La dénutrition se traduit, par exemple, par une perte de poids, principalement au détriment du muscle, que ce soit chez une personne initialement mince, de poids normal, en situation de surpoids ou d’obésité. En effet, la personne touchée perd des forces. Personnes âgées, enfants, adultes peuvent être concernés par la dénutrition.

On parle de dénutrition :

  • Chez tout adulte qui perd plus de 5 % de son poids en 1 mois, ou 10 % en 6 mois.
  • En cas d’indice de masse corporelle inférieur à 18,5 chez l’adulte ou 22 chez les
    personnes de plus de 70 ans.
  • Chez l’enfant en cas de stagnation du poids ou de la taille, voire d’amaigrissement.

La dénutrition : « les drapeaux rouges » qui doivent alerter

Absence d’enthousiasme à table, baisse de moral, perte de poids… : tous ces signes sont des “drapeaux rouges“, notamment chez les personnes âgées. Si en visitant les seniors de votre entourage vous constatez la présence d’un ou plusieurs de ces drapeaux rouges, n’hésitez pas à poser quelques questions, à les encourager à bien manger ou encore à les amener consulter. Il n’est jamais facile de vieillir mais, parfois, quelques mots et de l’attention suffisent pour prévenir des troubles nutritionnels.

  • L’alimentation est la clé de voûte de la lutte contre la dénutrition : 3 repas par jour sont recommandés, voire un goûter en plus, avec des portions adaptées à l’appétit, et une alimentation variée pour maintenir son poids habituel. Pour que les repas restent un plaisir, il ne faut pas hésiter à utiliser des épices, aromates et condiments pour rehausser le goût des aliments.
  • La surveillance régulière du poids est indispensable, en particulier chez les personnes âgées qui peuvent rapidement décliner ou chez les adultes et enfants atteints de pathologies aigues sévères ou chroniques. Chez un adulte, au-delà de 3 kg de perte de poids par rapport au poids habituel, il faut consulter.
  • Pratiquer une activité régulière comme la marche, le jardinage, la promenade, etc. permet d’entretenir ses muscles.
  • De même, une bonne hygiène dentaire est indispensable pour s’alimenter avec plaisir. Une consultation annuelle chez le dentiste est à prévoir.
  • Si cela ne suffit pas à lutter contre la perte de poids, il est possible d’enrichir son alimentation avec des produits plus énergétiques (gras et sucrés) et protéinés (fromage râpé, œufs, huile, beurre). Un professionnel de la nutrition peut également aider le patient à enrichir ses repas, il est donc important de demander conseil à son médecin traitant. Enfin, chez les personnes dénutries, la prescription de compléments nutritionnels oraux, riches en énergie et en protéines, peut être administrées pour favoriser l’apport en énergie et protéines dans le cadre de collations en plus des repas.

Un danger majeur pour les seniors

La dénutrition est un sujet sérieux notamment pour les personnes à risque comme les seniors. En effet, cette maladie les affaiblit et provoque une perte musculaire. Ils sont moins armés contre les pathologies et ont plus de difficultés à guérir ou à éviter les virus. Un problème d’autant plus préoccupant en période de pandémie comme celle due au Coronavirus. La dénutrition des seniors est une problématique quotidienne qui doit être suivie par un professionnel.

Les causes de la dénutrition chez la personnes âgée

La dénutrition n’est pas forcément le résultat d’une volonté de ne plus ou mal se nourrir comme le laisse croire les préjugés. Effectivement, elle peut aussi s’expliquer par d’autres pathologies comme les cancers, les maladies cardiaques, les hépatites, les problèmes rénaux… autant de causes qui entraînent une baisse de l’appétit qui peut déboucher sur des manques protéino-énergétiques. L’isolement, la perte d’autonomie, les problèmes financiers, les troubles bucco-dentaires, les problèmes de déglutition etc sont aussi des facteurs potentiels.

Les sévères conséquences de la dénutrition

Les principales conséquences de la dénutrition sont :

  • L’affaiblissement de l’immunité avec une augmentation du risque d’infection qui peut aller jusqu’à la mort.
  • L’affaiblissement physique avec une perte de la force, des difficultés à la marche, des
    risques de chutes et de fractures.
  • Une baisse du moral et un risque de dépression.
  • L’aggravation des maladies chroniques et de la dépendance.

La dénutrition est un sujet sérieux notamment pour les personnes à risque comme les seniors. En effet, cette maladie les affaiblit et provoque une perte musculaire. Ils sont moins armés contre les pathologies et ont plus de difficultés à guérir ou à éviter les virus. Un problème d’autant plus préoccupant en période de pandémie comme celle due au Coronavirus. La dénutrition est une problématique quotidienne qui doit être suivie par un professionnel.

Du 18 au 25 novembre 2022 : les nouveautés de l’édition 2022 !

Consulter le site dédié à la semaine de de la dénutrition

  • CNAM (Caisse nationale d’assurance maladie) : Édition d’un MOOC de formation sur la dénutrition, qui sera accessible en ligne.
  • La Poste : diffusion d’une vidéo de sensibilisation dans tous les bureaux de poste équipés d’écran (1 600 écrans), envoi d’un emailing à 3 millions de clients, animations dans les bureaux de poste avec des diététiciens.
  • Nouveau partenariat avec le Conseil national de l’ordre des pharmaciens. Sensibilisation à la dénutrition et auto-diagnostique dans les officines en s’appuyant sur le flyer PARAD et relais de supports vidéo sur les écrans des pharmacies (www.parad-denutrition.com).
  • Monka (service dédié aux aidants familiaux de personnes âgées dépendantes) : en partenariat avec l’URPS IDF des infirmiers libéraux, Monka participe au dépistage en remplissant un questionnaire hebdomadaire intégrant des questions sur le poids, une veille alimentaire et le suivi des rendez-vous buccodentaire (www.monka.care).
  • Saveurs et Vie et Malakoff Humanis : diffusion d’un questionnaire à 13 000 clients de Malakoff Humanis. Ce questionnaire comprend des questions générales sur la dénutrition et sur les idées reçues liées à la dénutrition de la personne âgée (www.saveursetvie.fr).
  • API Restauration : distribution d’un document de sensibilisation et questionnaire d’auto diagnostic du risque de dénutrition aux bénéficiaires du portage à domicile et aux résidents des établissements d’accueil pour personnes âgées – type résidences services ainsi qu’aux bénéficiaires en établissements médicaux sociaux. Ce livret a été rédigé en langage FALC (facile à lire et à comprendre – www.inclusion-europe.eu/easy-to-read) pour permettre l’accès à tous.

L’édition 2021 de la Semaine nationale de la dénutrition : un succès !

Portage de repas à domicile - Livraison repas - Nutrition - Alimentation seniors

En 2021, en dépit du contexte sanitaire lié à l’épidémie de Covid-19, la deuxième Semaine nationale de la dénutrition a été un succès auprès du grand public. Elle fut marquée par :

  • 10 000 évènements sur tout le territoire français,
  • 32 webinaires, dont celui de lancement au ministère des Solidarités et de la Santé,
  • 1500 partenaires mobilisés au plan national,
  • 560 tweets sous le hashtag #semainedenutrition,
  • 1 000 000 de flyers distribués en France et 34 outils de communication mis à disposition des participants,
  • une opération Sport-Santé mise en place avec Siel Bleu,
  • un livret de recettes enrichies créé en collaboration avec Silver Fourchette
  • la création d’un set de table de sensibilisation pour les hôpitaux,
  • la reconduction de l’opération Mon poids, un indicateur de taille,
  • une campagne de pesées et sensibilisation des professionnels en Ehpad,
  • des ateliers, etc.

Les acteurs de la Silver Économie s’engagent contre la dénutrition

Omeris

Omeris met en place des actions chaque année à l’occasion de cette semaine spéciale. Afin de sensibiliser les seniors aux bienfaits d’une alimentation équilibrée pour prévenir le risque de dénutrition, le réseau OMERIS organise plusieurs actions labellisées par le Collectif de lutte contre la dénutrition et en partenariat avec Nutrisens :

  • Un webinar « Mettez du pep’s dans votre assiette »
  • Une Journée de dépistage
  • Un guide diététique
  • Des ateliers d’élaboration de recettes
  • La charte « La vie a bon goût – Des repas comme à la maison ».

La sensibilisation des personnes âgées et de leur entourage aux conditions nécessaires au bien vieillir est primordiale, que ce soit en EHPAD ou à domicile. En effet, avec l’avancée en âge, des troubles physiologiques peuvent apparaitre : troubles sensoriels, troubles de l’équilibre ou trouble du sommeil par exemple, mais aussi troubles alimentaires. Aussi cette année, dans le cadre de la Semaine Nationale de la Dénutrition, nous avons décidé de mettre en place plusieurs temps forts et outils pour alerter les seniors et leur entourage sur la dénutrition.

Sylviane Paravy, Directrice Hôtellerie Restauration Achats du Réseau OMERIS.

Europ Assistance – La Téléassistance

En 2020, Europ Assistance La Téléassistance devient partenaire de la Semaine Nationale de la Dénutrition. L’objectif est alors de devenir acteur et proposer des solutions efficaces pour aider les personnes victimes de cette maladie.

Par ailleurs, le Collectif de lutte contre la dénutrition labellise Europ Assistance La Téléassistance dans le cadre de son partenariat avec la Semaine Nationale de la Dénutrition. L’engagement de l’entreprise par d’un chiffre : 42% des personnes sondées pensent qu’il s’agit d’une maladie liée à une situation de famine. Dans une même étude IFOP, on y apprend que 18% savent qu’il s’agit d’une maladie mais aussi que 50% pensent que le vieillissement et l’amaigrissement sont étroitement liés.

Nutrisens

Lors de la deuxième Semaine Nationale de la Dénutrition, Nutrisens a proposé des initiatives afin de sensibiliser à ce fléau, en collaboration avec ses partenaires. Voir également à ce sujet : La dénutrition, une maladie trop souvent sous-estimée », Tribune d’Aline Victor de Nutrisens.

Filien ADMR

Se sentant intimement concernée par cette maladie, Filien ADMR s’est fait labelliser en 2021 par le Collectif de lutte contre la dénutrition. Son objectif : relayer sur ses réseaux sociaux les centaines d’actions organisées partout en France à l’occasion de la semaine nationale de la dénutrition.

Chez Filien ADMR, nous constatons chaque jour que la dénutrition est à prendre très au sérieux. D’autant plus que nos équipes d’écoute y sont confrontées dans le cadre de leur mission de bienveillance exercée auprès de nos abonnés téléassistance. Lorsqu’une suspicion de dénutrition est repérée, nous n’hésitons pas à prévenir l’entourage proche.

Hervé MEUNIER, Directeur général Filien ADMR.

L’Assurance Retraite

Dans le cadre de sa mission de prévention de la perte d’autonomie, l’Assurance Retraite a adhéré, depuis août 2020, au Collectif de lutte contre la dénutrition. Créé en 2016, il regroupe une centaine d’acteurs venant d’horizons divers (professionnels de santé, associations de patients, aidants, usagers des établissements de santé, etc.). L’objectif : sensibiliser et prévenir les risques de la dénutrition.

Lors de la première édition de La Semaine Nationale de la Dénutrition, l’Assurance Retraite a mené différentes actions sur le territoire. En effet, des ateliers en lien avec la nutrition ont obtenu une labellisation de la part du Collectif :

  • les ateliers collectifs de prévention et notamment ceux consacrés à la nutrition dans la partie « Bien dans mon corps ».
  • les différents supports traitant de la nutrition des personnes âgées dont un article dédié aux bienfaits d’une alimentation équilibrée, un article dédié à l’alimentation et l’hydratation de la personne âgée, une vidéo sur le « Bien être dans l’assiette » qui répond aux questions des seniors sur l’alimentation.
  • Un webinaire à destination des professionnels de l’action sociale ou médico-sociale et des acteurs institutionnels concernés par des politiques de prévention de la perte d’autonomie.
  • Une vidéo « Comment réaliser un repas équilibré ?», réalisée par la caisse régionale d’Aquitaine.
  • La conférence sur l’équilibre alimentaire organisée par la caisse régionale de Rhône-Alpes.
  • La sensibilisation par différentes actions auprès des assurés sur les risques et les signes de la dénutrition, coordonnées par la caisse régionale des Hauts-de-France.

Retour sur le film de l’édition 2020 de la Semaine de la Dénutrition


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Semaine nationale de la dénutrition : La dénutrition, tous concernés !”

  1. Un sujet qui est rarement évoqué ! Moi et comme de nombreuses d’entre nous le savent, la dénutrition représente un réel risque pour notre santé. Or, de nombreuses personnes se trouvent de nos jours dans cette situation désastreuse. Merci de nous avoir rappelé l’importance de la lutte contre la dénutrition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page