Seniors en voiture : quels risques avec l’âge ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : MOBILITE & TRANSPORTS

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Conduire reste une activité complexe qui exige de bonnes capacités physiologiques et cognitives. Néanmoins, avec l’avancée en âge, certaines d’entre elles tendent à se dégrader : le temps de réaction augmente, l’ouïe et la vue baissent, la consommation de médicaments croît et certains d’entre eux sont incompatibles avec la conduite.

Il est nécessaire de mettre en place une politique d’information et de prévention pour permettre aux seniors de rester de bons conducteurs.

Voiture - conduite , seniors au volantQuels risques sur la route avec l’avancée en âge ?

La diminution de l’acuité visuelle est l’un des principaux effets de l’âge et l’un des plus handicapants au volant. A ce titre, les seniors ont plus de mal à lire les panneaux et à distinguer d’éventuels obstacles sur la route, sans compter les conditions de circulation telles que la pluie, le brouillard ou la pénombre qui ajoutent encore à la difficulté.

Lire aussi : l’entraînement cérébral permettrait aux seniors de conduire plus longtemps selon une étude

Plus on vieillit, plus on consomme de médicaments. Il faut donc se reporter à la notice ou demander à son médecin si les effets secondaires du traitement sont incompatibles avec la conduite d’un véhicule.

D’autres facteurs peuvent également être handicapants pour la conduite, comme la baisse de la vigilance, une baisse de l’audition et le ralentissement des réflexes.

Quelques conseils pour adapter son comportement au volant

  • Éviter de conduire dans des conditions de stress,
  • Conduire accompagné d’une personne pouvant prendre le relais,
  • Voiture - senior au volant - mobilité des seniorsAccepter de se faire conduire si besoin ou utiliser les transports collectifs,
  • Bien préparer son itinéraire et être reposé,
  • Ne pas se trouver sous l’effet de médicaments qui altèrent la vigilance,
  • Ne pas trop manger ni boire d’alcool,
  • Faire des pauses à intervalles réguliers,
  • Choisir un véhicule dans lequel l’accès aux commandes est aisé, par exemple avec boîte automatique.

Quelle assurance auto pour les seniors ?

Malgré leur expérience de la route, passé un certain âge, les seniors sont considérés comme des « conducteurs à risques » par les assureurs auto. Les tarifs d’assurance proposés sont donc plus élevés que la moyenne, du fait d’une surprime appliquée par les assureurs qui estiment que certains facteurs liés à l’âge augmentent les risques d’avoir un accident :

  • la baisse des capacités auditives modifie la bonne anticipation des dangers,
  • la diminution de la vue rend plus difficile l’appréhension des obstacles,
  • la perte de réflexes altère la rapidité de réaction.

Lire aussi : Les seniors, bons élèves du stationnement !


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page