Pharmabest lance le 1er service de prévention du cancer du mélanome en pharmacie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : PREVOYANCE, BANQUE & ASSURANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Alors que le mélanome cutané fait partie des cancers dont l’incidence comme la mortalité ont significativement augmenté ces dernières années, représentant 3,7 % de cancers en France, de trop nombreux Français n’ont pas le réflexe de prendre un rendez-vous chez le dermatologue pour montrer leurs grains de beauté ou taches suspects. Le groupement Pharmabest propose le premier service de prévention des cancers de la peau dont le mélanome.

Ce service innovant respecte la confidentialité et permet la détection par un cliché des «grains de beauté» jugés suspects par la personne concernée. Ce dispositif s’appuie sur un appareil d’imagerie médicale (dermatoscope) et un traitement des images effectué par des médecins dermatologues. En proposant ce nouveau service, les pharmaciens du groupement soutenus par le Syndicat national des dermatologues vénéréologues (SNDV) souhaitent s’investir dans une démarche de sensibilisation à la prévention et au dépistage précoce des cancers de la peau, tout en renforçant leur positionnement d’acteur de santé globale et de proximité.

80.000 cancers de la peau diagnostiqués chaque année

Déserts médicaux, temps d’attente pour un rendez-vous, négligence ou manque de temps, les raisons qui poussent les Français à ne pas faire vérifier leurs grains de beauté ou taches sont nombreuses. Chaque année, près de 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués. Plus de 14 300 d’entre eux sont des mélanomes et près de 1 800 personnes décèdent des suites de ce cancer. Près de 70 % de ces cancers sont liés à des expositions excessives au soleil, principalement des expositions intermittentes et intenses pendant l’enfance. Près de 5 % de ces cancers sont liés à l’utilisation de cabines de bronzage. L’adoption de nouvelles habitudes de prévention pour réduire les risques de cancers est l’un des grands défis de santé publique.

Pharmabest, qui accueille chaque jour dans ses 67 officines plus de 100 000 patients, estime qu’il a un rôle à jouer dans les démarches de prévention tout comme dans l’essor de la télémédecine.
C’est pour relever ces défis qu’il lance le premier service de sensibilisation à la prévention et au dépistage précoce du mélanome en pharmacie.  » De nombreuses campagnes d’information alertent les Français et pourtant, chaque jour, 219 nouveaux cas sont diagnostiqués comme atteints de cancer du mélanome. L’impératif de prévention, les progrès de l’imagerie médicale et l’incitation par les pouvoirs publics à déployer plus de services de télémédecine nous ont conduits à franchir le pas et proposer un nouveau service innovant « , souligne David Abenhaim, président du groupement Pharmabest.

 » En proposant en pharmacie de prendre un cliché du ou des grains de beauté qui inquiètent le patient, le pharmacien, par cette action, contribue à la sensibilisation au dépistage précoce de cette maladie et à la diffusion des messages de prévention solaire « , ajoute Antonio Sillari, titulaire de la Pharmacie Fontvieille, membre du comité stratégique du groupement.
Visant 200 traitements d’images par mois, le service lancé début juin 2018 à Alès, Marseille, Monaco et Paris sera étendu à l’ensemble du réseau dans la foulée.

pharmabest

Une démarche en partenariat avec les dermatologues

Loin de se substituer à la visite chez le dermatologue, Pharmabest souhaite proposer, via ce service payant (28 euros pour un grain de beauté ou une tache, 14 euros pour le suivant), un cadre médicalisé, facile et sécurisé, à la portée de tous, pour favoriser la détection de grains de beauté ou de taches suspects et inciter les patients à consulter un dermatologue.
 » Nous ne posons pas de diagnostic sur les grains de beauté qui inquiètent, nous permettons au patient de prendre conscience du risque et de l’objectiver tout en l’incitant à entrer plus rapidement dans une démarche de contrôle auprès d’un dermatologue « , précise David Abenhaim.
En effet, cette initiative propose en partenariat avec le Syndicat national des dermatologues vénéréologues (SNDV) de s’appuyer sur une technique simple, efficace, rapide et non invasive mise au point par la société ScreenCancer pour dépister, grâce à un dermatoscope, les lésions cutanées. La technologie et le protocole de traitement des images ont été proposés par Alliance Healthcare France, membre de Walgreens Boots Alliance et partenaire de Pharmabest, qui opère ce service de dépistage depuis plusieurs années dans d’autres pays européens comme l’Angleterre, l’Irlande et la Norvège.

Le pharmacien, acteur de santé au service de la prévention

C’est le pharmacien, spécialement formé à ce protocole de prévention, qui proposera au patient de pratiquer ce premier examen de prévention. Dans un espace privatif aménagé à cet effet, il accompagnera le patient pour remplir le questionnaire de santé et le document de consentement éclairé. Il expliquera l’ensemble des étapes du dispositif avant de procéder au relevé des grains de beauté suspects à l’aide de l’appareil dermatoscope. La technologie du dermatoscope enregistre les images en format numérique et les transmet par liaison sécurisée aux dermatologues référents qui les analysent.
 » Comme l’incitation à la meilleure observance des traitements, sensibiliser nos patients au dépistage précoce des cancers de la peau et les inciter à consulter un dermatologue, au moins une fois par an pour les personnes à risque, fait partie de notre métier de pharmacien « , déclare David Abenhaim.

Sous 15 jours, le patient est averti de la mise à disposition de l’avis du médecin concernant l’image de la lésion photographiée par l’envoi d’un sms ou d’un courrier. Si, à la lecture de l’image et des informations du patient par le dermatologue, il y a suspicion, une infirmière de ScreenCancer spécialement formée à ce type de démarche prend contact avec le patient pour expliquer les résultats et l’inciter à prendre un rendez-vous avec le dermatologue de son choix.

Lire aussi : Le pharmacien, premier interlocuteur santé du public, d’après une étude

Un outil d’imagerie médicale dernière génération

Développé par la société suédoise ScreenCancer, ce nouveau dermatoscope est un appareil de haute technologie qui est déjà utilisé par de nombreux professionnels en Europe, notamment en Norvège et au Royaume-Uni. La nouveauté porte sur la capacité de produire deux types d’image qui vont aider les dermatologues dans leur analyse :
• le dermatoscope réalise des images dermatoscopiques des grains de beauté ou des taches suspects et permet ainsi une visualisation in vivo non invasive des structures cutanées accessibles et non accessibles à l’oeil nu ;
• en enlevant l’embout, la caméra peut également prendre des images cliniques de l’environnement du grain de beauté ou de la tache avec le même niveau élevé de résolution.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


5 réflexions sur “Pharmabest lance le 1er service de prévention du cancer du mélanome en pharmacie”

  1. POISSON Annick

    Bonjour,
    Je voudrais les adresses des pharmacies du groupement, je voudrais faire passer le message dans
    un réseau au niveau france, afin de sensibiliser un maximum de population sur la prévention.
    Bravo pour votre initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut